C1 dames: Qualifié pour la finale, l'OL élimine le PSG (1-0)

Mercredi soir, à Bilbao, les Lyonnaises ont encore pris le dessus sur leurs rivales du PSG (1-0) grâce à leur capitaine Wendie Renard, en demi-finale de Ligue des champions.  les Lyonnaises affronteront les Allemandes de Wolfsburg en finale, le 30 août. 
Wendy Renard, capitaine de l'Olympique Lyonnais, expédie son équipe en finale de la ligue des Champions... Elle a marqué l'unique but de la rencontre face au PSG en demi-finale face aux Parisiennes, le 26 août à Bilbao. Les Lyonnaises participeront à leur 9e finale.
Wendy Renard, capitaine de l'Olympique Lyonnais, expédie son équipe en finale de la ligue des Champions... Elle a marqué l'unique but de la rencontre face au PSG en demi-finale face aux Parisiennes, le 26 août à Bilbao. Les Lyonnaises participeront à leur 9e finale. © Alvaro BARRIENTOS / AFP / POOL
Quadruples championnes d'Europe en titre, les Lyonnaises se sont qualifiées pour une neuvième finale de Ligue des champions féminine, en éliminant mercredi soir leurs rivales du Paris SG (1-0) en demi-finale à Bilbao. Une nouvelle désillusion pour les Parisiennes. Avec cette nouvelle victoire, Lyon maintient ainsi sa domination sur le PSG, déjà battu le 9 août dernier en finale de Coupe de France à l'issue d'une séance de tirs au but.

Un but marqué de la tête par Wendy Renard


Mercredi soir, au stade San Mamés, Wendie Renard, la capitaine de tous les records en Ligue des champions, a libéré son équipe et marqué l'unique but de la rencontre d'une tête piquée (67e) en reprenant un coup franc d'Amel Majri. Ce coup de tête libérateur, dont Renard est coutumière, a été précédé d'un coup du sort, fatal pour les Parisiennes. Car l'action du but a été bâtie sur l'expulsion de Grace Geyoro (65e), la milieu parisienne écopant d'un second avertissement après avoir accroché Lucy Bronze. Dix minutes plus tard, c'est l'attaquante britannique de l'OL, Nikita Parris, a aussi écopé d'une exclusion. Elle ne pourra pas participer à la finale.

Dans un stade privé de public mais sous les yeux du président Jean-Michel Aulas, les Lyonnaises ont une nouvelle fois prouvé qu'elles étaient les reines des grand rendez-vous, malgré l'absence sur blessure de trois de ses cadres : Ada Hegerberg, Griedge Mbock et Amandine Henry.

Dimanche 30 août, à Saint-Sébastien, les Lyonnaises retrouveront donc en finale les Allemandes de Wolfsburg, qu'elles ont déjà affrontées trois fois à ce stade de la compétition pour deux victoires.
Ce duel franco-allemand, comme en finale de l'édition masculine, offre déjà une certitude: pour la neuvième année consécutive, le trophée continental reviendra aux joueuses de Wolfsburg (sacrées en 2013 et 2014) ou à celles de Lyon (2011 et 2012, puis de 2016 à 2019). 
 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football féminin football sport olympique lyonnais