Une cagnotte en ligne pour remplacer la collecte 2020 de la Banque alimentaire du Rhône

Afin de protéger ses bénévoles de la pandémie de Covid-19, les Banques alimentaires du Rhône, de l'Ain, de l'Isère et de la Loire ont décidé de reporter leur collecte nationale de denrées. Elle est provisoirement remplacée par une cagnotte participative.
Installée à Décines-Charpieu, la Banque alimentaire du Rhône assure la répartition de plus de 5.860 tonnes de denrées alimentaires, chaque année, auprès d'une centaine d'associations partenaires.
Installée à Décines-Charpieu, la Banque alimentaire du Rhône assure la répartition de plus de 5.860 tonnes de denrées alimentaires, chaque année, auprès d'une centaine d'associations partenaires. © Richard Mouillaud/MaxPPP
Normalement, vous les auriez croisés aux portes et caisses des hyper et supermarchés. Qui ? Les bénévoles de la Banque alimentaire du Rhône qui, chaque année, se mobilisent le temps d'un week-end pour une grande collecte nationale. L'opération de solidarité et de générosité était programmée les vendredi 27 et samedi 28 novembre 2020. Mais voilà, face à l'épidémie de Covid-19 et pour ne pas les mettre en danger, l'organisation caritative a choisi de reporter l'évènement au printemps prochain.

"Chaine d'approvisionnement opérationnelle"

Préserver la santé des 3.000 bénévoles, qui sont habituellement déployés lors de la collecte "physique" de denrées alimentaires, c'est la raison première avancée par les dirigeants de la Banque alimentaire, que ce soit dans le département du Rhône, mais également de l'Ain, de l'Isère et de la Loire. L'organisation caritative tient à rassurer : "la chaine d'approvisionnement est plus que jamais opérationnelle auprès des grandes et moyennes surfaces, plateformes, fabricants et producteurs. Nous assurons donc notre distribution quotidienne aux associations partenaires".

La chaine de dons alimentaires et de denrées ne s'est pas brisée avec les confinements successifs. Le 30 octobre 2020, avec le début du deuxième confinement, les équipes de collecte de la Banque alimentaire avaient eu fort à faire : une tournée dans les restaurants, obligés de fermer, pour y récupérer les stocks périssables. Autre signe que la solidarité et la générosité sont toujours de mise : le 29 septembre 2020, le groupe Bayer a acheté et offert 3.5 tonnes de cerneaux de noix et 2.000 poulets de Bresse à la Banque alimentaire, au Secours populaire et Restos du Cœur du Rhône.
 
Chaque année, la Banque alimentaire du Rhône collecte quelques 5.800 tonnes de produits, provenant de dons d’industriels, de grandes et moyennes surfaces et d’achats effectués grâce à la générosité des particuliers. Cela représente 11 millions de repas annuels et une moyenne de 35.000 personnes aidées chaque jour sur le département. Avec les confinements sucessifs, la demande alimentaire a augmenté. Des associations, pas forcément partenaires, sont d'ailleurs venues s'approvisionner auprès de la Banque Alimentaire pour faire face à un nombre croissant de bénéficiaires.
 

Une cagnotte participative pour remplacer la collecte 2020

Lors de sa grande collecte nationale, la Banque alimentaire "se constitue habituellement des réserves". Conserves et féculents représentent ainsi une grande part des 250 tonnes récupérées à cette occasion. Pas question de faire une croix dessus. En attendant de pouvoir organiser une collecte sur le terrain au printemps 2021, la Banque alimentaire du Rhône fait un appel aux dons, via une cagnotte en ligne, afin de pouvoir continuer à se procurer ses aliments non périssables. 
 
Un appel "à la génorisité de tous" a donc été lancé depuis le 17 novembre 2020 sur la plateforme HelloAsso. D'ici le 31 décembre, la Banque alimentaire espère ainsi récolter 30.000 euros qui permettront d'acheter ces denrées non-périssables et produits secs. L'ensemble sera ensuite réparti entre les 125 associations d'aide aux démunis. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alimentation société solidarité