• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Canicule à Lyon : bis repetita à partir du samedi 20 juillet

© France 3 Rhône-Alpes
© France 3 Rhône-Alpes

Le répit aura été de courte durée. La canicule que les Rhodaniens ont vécue fin juin devrait sévir de nouveau à partir du mardi 23 juillet. Un pic du thermomètre à 40 ° est attendu ce mercredi 24 juillet.

Par Fatima Bouyablane

36°, 38°, 39°…et jusqu’à 40 ° la semaine prochaine. Les prévisions météorologiques rappellent l’épisode caniculaire que les Rhodaniens ont vécu fin juin. A Lyon, on était alors 17 ° au-dessus des normales de saison.
Le répit aura été de courte durée : tout juste quinze jours. Depuis ce mardi 16 juillet, les températures dépassent déjà la barre des 30 °.  Le vent du Nord s’en est allé progressivement souffler son air frais ailleurs.
Dans la région lyonnaise, le coup d’envoi de ces fortes chaleurs est prévu à partir de ce samedi 20 juillet. Ça démarrera fort avec 36 °. Et la hausse des températures sera progressive annonce météo France.

Les conseils habituels


On ne peut pas faire grand-chose, hormis rappeller les conseils habituels. Oui c’est répétitif. Oui on le sait. Mais il faut quand même le redire.
A savoir, ne pas fournir trop d’efforts physiques, comme faire du sport, bricoler, jardiner et surtout penser à se désaltérer. Boire de l’eau régulièrement, du thé aussi. Ne pas rester trop longtemps au soleil, se mettre plutôt au frais, et laisser vos volets fermés. 

Tout cela vous aidera très certainement à affronter le mercredi 24 juillet. Si les tendances météorologiques se confirment, ce sera en effet la journée la plus chaude avec un thermomètre qui affichera 40 °. L’alerte orange canicule devrait de nouveau être activée. A priori, ce sera sur une bonne partie de la France.

Quel impact ?

Dans ces conditions, la sécheresse continuera à s’accentuer avec les deux tiers du pays concernés par des arrêtés d’usage de l’eau. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, le Rhône, l’Ain et l’Ardèche sont touchés par des restrictions d’eau.
Pour l’instant, l'indice Atmo Auvergne-Rhône-Alpes affiche un indice de 54. L'indice Atmo permettant d'évaluer la qualité de l'air. Autrement dit l’air n’est ni très bon, ni très mauvais mais moyen.

Pourquoi une telle chaleur ?

Lorsque l’anticyclone est puissant, il bloque la dépression. Cette dépression aspire l’air chaud de l’Afrique du Nord qui remonte donc sur l’hexagone. La chaleur est davantage ressentie en ville.
En effet, pendant la nuit, les bâtiments, routes en bitume et trottoirs relâchent dans l'air la chaleur emmagasinée et accumulée. 
 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : Près de 4000 visiteurs se sont rendus à la fête de la myrtille

Les + Lus