CARTE. Journées du patrimoine 2022 dans le Rhône : le Fort de Vaise, près de Lyon et tous les lieux à visiter

Dans la longue liste des lieux à (re)découvrir près de Lyon, cette année encore, le Fort de Vaise, à Lyon, participe aux traditionnelles journées européennes du patrimoine. Durant deux jours, le samedi 17 et le dimanche 18 septembre, les visiteurs vont pouvoir découvrir ce spécimen de l'histoire méconnue des fortifications lyonnaises. Retrouvez aussi la carte des lieux à visiter.

C'est une construction qui date du 19e siècle et dont beaucoup de Lyonnais ignorent l'histoire. Le fort de Vaise, érigé à partir de 1830 et achevé en 1834, s'inscrit dans la politique de reconstruction et de défense de la ville de Lyon. Situé au-dessus d’un méandre de la Saône, il domine la ville.

Sitôt bâti, sitôt obsolète

"Le fort n'a pas été mis en service car les progrès de l'artillerie l'ont aussitôt rendu obsolète", explique la responsable des collections Stéphanie Rojas-Perrin. Le fort de Vaise, construit pour faire face à une invasion, n'a donc jamais rempli son office. 

Il a d'ailleurs été peu occupé par les soldats. Le Fort de Vaise fermait l'accès à Lyon par la Saône en complément du fort Saint-Jean, actuellement occupé par l’Ecole Nationale des Finances Publiques de Lyon. Le Fort de Vaise surveillait la Saône et la Duchère. Son objectif était de contrôler l'entrée nord de Lyon.

"Le Fort de Vaise fait partie de la première enceinte de fortifications. Devenu obsolète, il y a eu une deuxième campagne de construction de fortifications, à l'extérieur de Lyon. Notamment à Feyzin, Bron ou encore Villeurbanne", poursuit Stéphanie Rojas-Perrin. Avec le Fort Saint-Jean, le site militaire de Vaise faisait parti d'un vaste ensemble de fortifications. Bâti après la Révolution de Juillet, le Fort de Vaise appartenait à la première ceinture de défense de Lyon imaginée par le maréchal de camp Hubert Rohault de Fleury. Il venait aussi en appui du Fort de Loyasse avec lequel il communiquait par des souterrains. A la fin du XIXe siècle, Lyon et ses environs comptait pas moins d'une trentaine de forts.

Le Fort de Vaise a également un particularité architecturale : "située sur une colline, la construction est adaptée au relief, comme un fort de montagne, contrairement à d'autres types de forts, construits en étoile ou situés au milieu d'une esplanade, comme à Feyzin", poursuit la chargée des collections.

Souterrains du Fort de Vaise : les visites font le plein

Racheté par la ville en 1927, le Fort de Vaise a connu un déclin inéluctable. Le site a été abandonné en 1965. La construction du boulevard Saint-Exupéry à la fin des années 60 a menacé un temps le site. Le Fort de Vaise a été sauvé in extremis par les Frères Renaud en 1970. Dans les années 80, il fait l'objet d'une première restauration, celle des casemates. En 1988, un immeuble moderne est bâti sur le Fort.

Au début des années 2000, les bénévoles de l’association OCRA-Lyon (Organisation pour la connaissance et la restauration d’au-dessous-terre) ont procédé au dégagement du souterrain. Un travail de longue haleine qui permet depuis plusieurs années de faire découvrir ce lieu à un public d’amateurs et de curieux. La galerie se trouve d'ailleurs sous le boulevard Saint-Exupéry.

Cette année encore, l'OCRA-Lyon propose une fois encore des visites guidées de la galerie de fusillade du Fort de Vaise. Les bénévoles de l'association ont d'ailleurs été les petites mains qui ont dégagé le site de ses gravats, à partir de 2001 pour le rendre accessible aux visiteurs. Ce dispositif de défense du Fort est aujourd’hui complètement enterré. "A l'origine, ce n'était pas un souterrain, la galerie se trouvait dans l'épaisseur d'un mur de fortification," explique Bastien Grégis, co-président de l'association. Lors de travaux d’urbanisme menés au siècle dernier, le fossé fut remblayé et cette galerie semi-enterrée est devenue un souterrain à part entière.

Les bénévoles de l'association lyonnaise explorent les souterrains "anthropiques"  (comprenez les cavités artificielles) depuis plus de 20 ans. Ces passionnés se sont donnés pour mission de préserver des dégradations ce patrimoine historique et industriel méconnu. L'association participe aussi à des chantiers de nettoyage pour déblayer ces souterrains. Un des chantiers en cours se trouve à Caluire, il concerne un site de 1800 m² , avec 54 casemates. 

17 personnes par groupe

Ce patrimoine souterrain attire du public, les réservations pour visiter le souterrain du Fort de Vaise ont déjà fait le plein, bien avant le coup d'envoi des Journées du Patrimoine : 430 places. Comment expliquer cet engouement ? "C'est un patrimoine méconnu, qui n'est pas ouvert et pas accessible. Ça génère des fantasmes, ça interpelle les gens de savoir ce qu'il y a sous la surface", avance Bastien Grégis. On découvre la roche mère, les différentes pierres qui composent la construction, les meurtrières...

Comment se visite le souterrain du Fort de Vaise ? "On connait tellement le site que nous les guides, on n'a pas besoin de lumière. Mais on confie une petite loupiote à main aux visiteurs", explique le co-président de l'OCRA-Lyon. Pas plus de 17 personnes par groupe, une question de sécurité. Que ceux qui ont raté le coche se rassure, deux autres soirées de visites sont prévues pour le souterrain avec conférence à la clef : le 25 octobre et le 15 novembre prochain. Réservation obligatoire, là encore.

Le siège d'une fondation culturelle

La Fondation Renaud a été créée en 1994 par les frères Serge et Jean-Jacques Renaud dans le but de conserver, sauvegarder et mettre en valeur le patrimoine bâti, culturel et artistique. Elle a installé son siège au Fort de Vaise.

Reconnue d’utilité publique en 1995, elle organise régulièrement des conférences et des expositions au Fort de Vaise. Ses collections sont riches de plusieurs milliers d'œuvres d’art, principalement de la peinture lyonnaise des XIXème et XXème siècle.

La fondation a aussi une mission de soutien à la jeune création. Dans le cadre de la Biennale de Lyon, la Fondation Renaud accueille l'installation de Wang Enlai conçue pour le site du Fort de Vaise. Une collaboration avec le Nouvel Institut Franco-Chinois. A découvrir en avant-première lors des journées du patrimoine. 

Journées du Patrimoine 2022 : concert et visites

♦ Un concert exceptionnel de cors des Alpes est organisé du Fort de Vaise au Fort Saint-Jean. Une expérience inédite qui résonnera dimanche 18 septembre, de 15h à 16h45, dans tout le quartier. Durant presque 2 heures et par intermittence, les 8 musiciens (4 au Fort de Vaise, et 4 au Fort St Jean) se lanceront dans ce concert de colline à colline.

♦ Visite guidée du Fort de Vaise, édifice militaire remarquable, avec un départ toutes le heures à partir de 10h15 jusqu'à 17h15 (excepté à 13h15). Les visites sont gratuites et sans réservation.

♦ Visite guidée du souterrain du Fort de Vaise conduite par l'OCRA-Lyon : samedi 17 septembre 10h - 18h (sur réservation obligatoire). Mais attention, les 430 places ont été prises d'assaut par les visiteurs.

Pour en savoir plus sur les conférences, expositions et animations organisées durant les deux journées au Fort de Vaise.

Les journées du Patrimoines 2022 : la carte des événements en Auvergne Rhône-Alpes

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité