• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Classement des villes où il fait bon étudier : Lyon perd une place, Saint-Étienne en gagne deux

Les étudiants français sont attentifs aux services que proposent les villes étudiantes. / © REMY GABALDA / AFP
Les étudiants français sont attentifs aux services que proposent les villes étudiantes. / © REMY GABALDA / AFP

L'Étudiant.fr a publié son palmarès des villes où il fait bon étudier en 2012-2013. Lyon perd une place et se retrouve à la quatrième position. À noter la bonne progression de Saint-Étienne qui gagne deux places.

Par Sarah Rebouh

Rentrée des classes obligent et pour la 6ème année consécutive, le site consacré à l'information étudiante propose un classement censé répondre aux besoins des étudiants concernant la formation, le logement, l'emploi ou encore les sorties et le sport... Plusieurs palmarès ont été effectués. Le plus important n'est autre que le classement général, plaçant Lyon en quatrième position, derrière Marseille, Montpellier qui fait son grand retour dans le top 3, Grenoble et Toulouse en première position. Classement complet.

Saint-Étienne fait une bonne affaire et se classe à la 22ème place du palmarès. La ville gagne deux places mais est toujours loin derrière les leaders en matière d'accueil étudiant.

"Pour établir le classement de notre 6e édition, nous avons réparti les 41 unités urbaines accueillant plus de 8.000 étudiants, en trois catégories : métropoles (unités urbaines de plus de 400.000 habitants), grandes villes (unités urbaines de 250.000 à 400.000 habitants) et villes moyennes (unités urbaines de moins de 250.000 habitants)" précisent les auteurs de l'article.

 / © letudiant.fr
/ © letudiant.fr
Le site internet a également réalisé un classement différencié par thèmes. Du côté des études, Lyon est toujours la ville la mieux placée. Côté emploi,la ville se place à la seconde position derrière Toulouse. Pour ce palmarès, "les critères retenus sont : part de titulaires d’un diplôme universitaire de deuxième ou troisième cycle dans la population de 15 ans ou plus, salaire brut horaire moyen, total des emplois, évolution de l’emploi entre fin 1998 et fin 2009, part des cadres des fonctions métropolitaines". Côté rayonnement international, la ville se situe correctement à la troisième position du classement.

C'est du côté du logement que pèche la métropole lyonnaise. En effet, elle ne fait pas partie des 21 premières villes classées. Lyon ne fait pas non plus partie du classement côté sorties malgré une vie nocturne et culturelle plutôt développée puisqu'elle pointe à la deuxième place du palmarès culure. Les étudiants lyonnais ne sont pas non plus gâtés niveau accès au sport puisque la métropole pointe à la quatrième position du palmarès métropoles mais ne fait pas partie du classement par villes. Niveau transports, Lyon fait office de mauvais élève puisqu'elle pointe à la 20ème position du palmarès général.

L'École Normal de Lyon dégringole du classement international des universités

Selon les résultats dévoilés par QS, l’Ecole Normale Supérieure de Lyon perd 20 places pour arriver à la 153e position du classement international des universités. La première fac du pays qui est l'Ecole Normale supérieure de Paris, recule elle d'une place par rapport à l'an dernier, pour arriver au 34ème rang. 

Découvrir le classement général. (en Anglais)

Sur le même sujet

Lyon : l'histoire du tunnel de Fourvière

Les + Lus