Cold case. "La famille ne lâchera jamais", une marche blanche pour Christiane Commeau, enlevée et tuée en 2004

À Chassieu, ce samedi 21 octobre 2023, a lieu une marche blanche en hommage à Christiane Commeau, assassinée en 2004. Enlevée dans le Rhône, elle avait été retrouvée morte dans le département voisin de l'Ain. Le dossier a été repris l'an dernier par le pôle Cold Case de Nanterre. De son côté, la famille poursuit son combat pour la vérité.

Qu'est-il arrivé à Christiane Commeau le 22 octobre 2004 ? Qui a voulu sa mort ? Pourquoi ?  Dix-neuf ans après les faits, jour pour jour, ces questions hantent les proches de cette femme de 55 ans. Christiane Commeau, mère de famille et grand-mère, a reçu deux balles dans la tête. 

Mort mystérieuse, affaire classée

Le 22 octobre 2004, Christiane Commeau s'est mystérieusement volatilisée. Ce jour-là, elle était attendue au club bouliste de la petite commune de Chassieu. Malgré les appels à témoins et les recherches, la quinquagénaire reste introuvable. Probablement enlevée dans son garage de l'impasse des Charpennes, à Chassieu, son corps n'a été retrouvé que quatre mois plus tard. Elle a été découverte le 18 février 2005 dans un bois de Niévroz, à une vingtaine de kilomètres de la commune de l'est lyonnais.

 
La mort de Christiane Commeau questionne aussi. La quinquagénaire a été tuée de deux balles dans la tête. Une mort qui ressemble à une exécution. Pourquoi
cette femme sans histoire, mère de deux enfants et grand-mère de six petits-enfants a-t-elle été assassinée ? On ignore même où elle a été tuée. Faute d'éléments, l'affaire avait été classée en 2009, puis en 2015. Mais ses proches n'ont jamais baissé les bras et se battent pour connaître la vérité. Leur dernière action en date : une marche blanche organisée ce samedi 21 octobre, 19 ans après la disparition de Christiane Commeau.

3ᵉ marche blanche

En tête du cortège silencieux, les enfants et petits-enfants de la victime, tee-shirts blancs et roses à la main. Sur la banderole, un message : "Pour toi Maman. Tu nous manques Mamie". Sur des pancartes, les mêmes questions depuis 2004 : "qui ?", "pourquoi ?", "A quand la vérité ?". La crainte des proches de cette "femme lambda" : que sa mort reste sans réponse et que l'auteur des faits ne soit jamais inquiété. "On sait qu'il y a un ou des assassins qui courent encore dans la nature et on veut qu'ils soient arrêtés", explique Samuel Letendre, le fils de la victime.

Ce samedi, dix-neuf ans jour pour jour, après la disparition de Christiane Commeau, ses proches ont organisé une marche blanche à Chassieu, près de Lyon. Sa famille, qui a créé l’association Justice pour Christiane, se mobilise une nouvelle fois pour obtenir des réponses. C'est la troisième année consécutive que ce rassemblement est organisé dans cette commune de la métropole de Lyon. Une marche entre chagrin, colère et détermination. 

Ça a détruit des vies, ça a brisé une famille. On va se battre. On veut savoir qui a assassiné notre grand-mère.

Kathleen

petite-fille de Christiane Commeau

"C'est un tournant pour nous. La mobilisation de la famille, la constance de ses efforts, font que le dossier a été repris en main par le pôle Cold Case. Nous avons été reçus par les procureurs en charge du dossier. Une équipe d'enquêteurs a été désignée et reprend à zéro tout le dossier. Cette marche blanche est importante, c'est le combat constant qui fait que le dossier reste vivant", explique Maître Sylvain Cormier, l'avocat de la famille de Christiane Commeau, présent à la marche blanche. "Kathleen, avec le reste de sa famille, porte le dossier sur ses épaules. Les efforts qu'elle fait pour médiatiser le dossier, ses appels aux journalistes. Ça a fait que ce dossier ne peut pas être enterré. Ce sont aussi des éléments qui ont pesé dans le choix du pôle Cold Case", ajoute Me Cormier.

Le combat pour la vérité

La famille espère que cette affaire criminelle ne tombe pas dans l'oubli, ne soit pas enterré. "Après près de vingt ans de combat et trois ans après la création de l'association, la famille de Christiane ne souhaite pas que le drame familial qu'elle a connu (re)tombe dans l'oubli", indiquait le message de l'association posté sur Facebook pour inviter à participer à la marche blanche du jour.

"L'espoir de connaître peut-être enfin la vérité sur le meurtre non élucidé de Christiane Commeau. Mais tant que celle-ci ne sera pas dénoncée, notre lutte continue et nous en appelons donc aux souvenirs et aux mémoires de ceux qui l'ont connu pour aider les enquêteurs", explique l'association sur Facebook 

La famille ne veut pas baisser les bras et espère aussi que des mémoires vont se réveiller, des souvenirs ressurgir, même si longtemps après le drame. "Notre famille attend depuis 19 ans de pouvoir faire enfin le deuil de notre maman, notre belle-mère, notre grand-mère, notre sœur, notre amie, notre tante…Nous avons besoin de toutes et tous, amis, proches, anonymes touchés par notre histoire, pour continuer à nous battre. Votre soutien, votre témoignage, même s'il vous paraît insignifiant, peut faire avancer l'enquête", assure la famille de Christiane Commeau dans un message publié toujours sur FB, fin septembre.

Le pôle Cold Case a repris l'enquête

Le dossier, d’abord classé sans suite, a été rouvert par le pôle Cold Case de Nanterre en août 2022. "Dans une lueur d'espoir, l'enquête a été rouverte durant l'été 2022 par les services du pôle Cold Cases du Parquet de Nanterre, 7 ans après sa fermeture".

La famille ne veut pas perdre espoir d'apprendre un jour les circonstances de la mort de Christiane Commeau. "Ce drame a détruit nos vies, détruit nos familles à jamais et créer des dommages collatéraux irréparables, jusqu'à perdre foi en la justice... Nous n'avons pas cessé de nous battre, et la reprise de l'enquête par le service des Cold Cases nous ouvre la porte de peut-être savoir enfin pourquoi et qui a commis cet acte d'horreur...", écrivaient les proches de la défunte fin septembre. Pour l'heure, rien n'a filtré de cette nouvelle enquête en cours. Le combat de la famille est encore loin d'être terminé.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité