Conflit Arménie-Azerbaïdjan : des tags pro-turcs sur le Mémorial du génocide arménien à Décines près de Lyon

 Le Mémorial du génocide arménien de Décines près de Lyon a été profané dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2020. Les inscriptions, pro-turques laissent supposer de nouvelles tensions entre communautés turques et arméniennes dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes. 
 Les inscriptions "Nique Arménie" et "RTE" pour Recep Tayyip Erdogan,le président le turc ont été condamnées par le préfet Pascal Mailhos.
Les inscriptions "Nique Arménie" et "RTE" pour Recep Tayyip Erdogan,le président le turc ont été condamnées par le préfet Pascal Mailhos. © source : préfecture Auvergne-Rhône-Alpes
Le mémorial du génocide arménien de Décines, près de Lyon, a été profané par des inscriptions pro-turques dans la nuit du samedi 31 octobre au dimanche 1er Novembre 2020. "Nique Arménie" peut-on lire en lettres jaunes fluorecentes sur le sol du monument. Le nom du président turc apparaît également sur un mur au dessus de "Loup gris" du nom d'un parti ultranationaliste turc. 

La préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes a fermement condamné ces dégradations. Le préfet Pascal Maihlos "apporte tout son soutien à la communauté arménienne. Tout sera fait pour retrouver les auteurs de ces profanations" a t-il déclaré sur les réseaux sociaux. 
 

Les tags aussitôt nettoyés avec l'aide d'habitants et de la mairie 

Les forces de l'ordre étaient intervenues mercredi 28 octobre 2020 pour empêcher "plusieurs dizaines" de membres de la communauté turque d'en "découdre" avec des Arméniens à Décines-Charpieu, haut-lieu de cette diaspora en France, avait annoncé la préfecture. "Les tentatives d'intimidation et les actions communautaires hostiles n'ont pas leur place dans notre République" avait alors déclaré le préfet. 

Les tags ont été effacés dans la matinée du dimanche 1er novembre. "Nous avons reçu de nombreux messages de solidarité" expliquent les représentants la Maison de la Culture Arménienne de Décines qui ont décidé de porter plainte pour profanation et dégradations de bien.
"Nous ne lâcherons rien jusqu’à la condamnation des auteurs de ces actes honteux !" affirment-il sur leur page Facebook. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers