Coronavirus Covid-19 : l'appel au secours des soignants et des enseignants qui accueillent leurs enfants dans le Rhône

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aude Henry .

C'est sous la forme d'une lettre que les sections Force Ouvrière Services publics Santé et Education interpellent le Préfet du Rhône lundi 16 mars 2020. Y est dénoncé : un manque de matériel de protection contre le Coronavirus, dans les hôpitaux et les écoles accueillant les enfants des soignants.

Absence de masques dans des hôpitaux et services de soins. Même le gel hydroalcoolique vient à manquer. Les écoles qui ont servi de bureaux de vote la veille n'ont pas été désinfectées alors que les enfants des soignants peuvent y être accueillis... L'inquiétude est de mise ce lundi 16 mars pour les sections syndicales Force Ouvrière de la Santé et de l'Education Nationale dans le département du Rhône.

Appel au secours des soignants

Sous forme de lettre adressée au Préfet avec copie à l'ARS et le Rectorat, Force Ouvrière tient à alerter "sur les conséquences de l’épidémie de Coronavirus et sur le manque de mesures prises par les services de l’Etat concernant la protection des personnels confrontés à cette épidémie". Masques, gels désinfectants, le matériel de protection contre le Covid-19 commencent à manquer.
Pire : "Plusieurs de nos collègues des services concernés nous disent qu’au vu de l’épidémie à venir il n’y aura pas suffisamment de lits de réanimation, de lits de soins intensifs pour tous les malades ! Avez-vous prévu un plan d’aménagement de chambres supplémentaires avec oxygène, respirateurs… ?" questionne le syndicat.

Alexandre Meunier, secrétaire général du groupement FO des services publics et de santé du Rhône précise : "Au Vinatier, aucun masque de protection n'est mis à disposition du personnel, seulement si un cas avéré. A l'hôpital Edouard Herriot, plusieurs unités de gériatrie avec des dizaines de lits ont été fermées et il n'est pas question de les rouvrir pour le moment malgré l'épidémie de Coronavirus". Et si l'on s'achemine vers un confinement total en France, pour Alexandre Meunier, c'est "faute de pouvoir accueillir suffisamment de patients".
 

Inquiétude des enseignants


Autre source d'inquiétude : l'accueil des enfants des soignants dans des écoles par des enseignants qui ne disposent pas non plus de protection. Pas de gel, pas de gants, pas de masques : Jane Urbani de la fédération FO de l’enseignement du Rhône exprime un réel agacement, "le manque de directives précises de l'Education Nationale, et de mesures strictes pour ne pas faire courir de risques aux enseignants ou aux enfants accueillis. Surtout qu'il y a eu des stocks sortis pour les élections".

"Pouvez-vous nous dire Mr le Préfet quelle usine avez-vous réquisitionné pour qu’elle assure la production des masques nécessaires ? A quel moment ceux-ci seront-ils disponibles ? Même question pour les respirateurs, qui, au vu de l’épidémie prévue par vos services, seront très largement en nombre
insuffisant pour tous les malades ? Et là aussi, à quel moment avez-vous prévu de les livrer ?
" peut-on lire pour conclure ce courrier.
 

Recherche de lieux de production de masques


Du matériel de protection face au Coronavirus qui vient à manquer, c'est une réalité. En témoigne cet "appel urgent", relayé ce lundi 16 mars par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon sur son compte Twitter : "dans un contexte de rupture de stocks au niveau national, l'Etat recherche des entreprises françaises susceptibles d'utiliser temporairement leur chaîne de production pour fabriquer des masques de protection".
   

#UnLumignonPourLyon en soutien aux soignants


Allumer un lumignon, c'est une tradition à Lyon pour la fête des lumières. Face au Coronavirus, et pour apporter son soutien aux forces médicales, un appel a été lancé sur les réseaux sociaux.
Le message d'origine a été posté dimanche 15 mars au matin, le voici : "les Italiens chantent, les Espagnols tapent des mains. Lyonnais, Francais, ce soir et tous les autres, on met tous 1 bougie sur nos terrasses, balcons, rebords de fenêtre. On éloigne le p.... de virus".
 
L'appel a été largement relayé depuis, et les photos de lumignons allumés le soir à partir de 20h à Lyon se multiplient sur Twitter. 

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité