Coronavirus Covid-19 : le masque obligatoire dans 5 nouvelles communes autour de Lyon. Le Rhône de plus en plus touché.

Les chiffres de la Covid-19 continuent de s'envoler dans le Rhône, où 148 personnes sont en réanimation au 23 octobre. Le masque devient obligatoire dans 5 nouvelles communes autour de Lyon.

5 nouvelles communes du Rhône et de la Métropole de Lyon sont dorénavant concernées par l'obligation du port du masque à partir du samedi 24 octobre. Dans tout le département du Rhône, les chiffres de la 2° vague accélèrent.
5 nouvelles communes du Rhône et de la Métropole de Lyon sont dorénavant concernées par l'obligation du port du masque à partir du samedi 24 octobre. Dans tout le département du Rhône, les chiffres de la 2° vague accélèrent. © L Crozat / FTV
Autour de Lyon, 3 communes de la Métropole sont concernées par une nouvelle obligation de port du masque à l'extérieur, pour tous: il s'agit de Pierre-Bénite, Feyzin et Oullins. A cela s'ajoute les communes de Tarare et Genas.

L'obligation du port du masque début à partir du samedi 24 octobre au matin.

Voici le taux d'incidence dans ces 5 villes au 18 octobre:
  

Le Rhône très touché: 148 personnes en réanimation

Le département du Rhône est l'un des plus touchés par l'épidémie en France.

Le taux d'incidence est en moyenne de 616 pour 100.000 habitants (contre 230 il y a 1 mois).

Dans la Métropole de Lyon, le taux d'incidence est de 641 cas pour 100.000 habitants (230 il y a un mois).

Dans le département, 907 patients sont hospitalisés pour le coronavirus, contre 343 au 1er octobre. Ce chiffre a bondi surtout depuis 3 jours. 148 personnes sont en réanimation.

730 lits de réanimation sont prêts

Selon l'Agence Régionale de Santé, "au-delà des constats opérés aujourd'hui, c'est surtout la progression qui est préoccupante avec une nette accélération depuis le 5 octobre."

En temps normal, il y a 559 lits de réanimation en Auvergne-Rhône-Alpes. Aujourd'hui 730 lits sont "armés" (pouvant accueillir des patients Covid).

Lors de la 1° vague, au 5 avril dernier, 750 lits étaient occupés par des malades Covid dans la région, sur plus de 1.000 lits armés.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société