Coronavirus Covid 19 : un pharmacien lyonnais mis en cause dans la vente illégale de masques de protection

L'homme a été signalé vendredi par une infirmière qui fréquentait l'officine, situé en plein centre de Lyon. Il vendait des boîtes de 25 masques à 60 euros, soit 2,40 euros l'unité, selon le parquet. / © google maps
L'homme a été signalé vendredi par une infirmière qui fréquentait l'officine, situé en plein centre de Lyon. Il vendait des boîtes de 25 masques à 60 euros, soit 2,40 euros l'unité, selon le parquet. / © google maps

Un pharmacien lyonnais a été placé sous contrôle judiciaire ce dimanche 22 mars. Il est mis en cause pour avoir vendu illégalement, et très cher, des masques de protection, alors que les stocks sont réservés aux professionnels de santé, en vertu du décret qui réquisitionne ce type de matériel.

Par N. Baillard/AFP

Un pharmacien lyonnais a été placé sous contrôle judiciaire. Il est mis en cause pour avoir vendu illégalement, et très cher, des masques de protection, après avoir déjà fait l'objet d'un rappel à la loi pour des faits similaires. Selon nos confères du Progrès, il a proposé des lots de masques à la vente publique dans son officine, situé place de la République, en plein cœur de Lyon. 
Rappelons que ces stocks sont réservés aux professionnels de santé, infirmiers ou médecins, en vertu du décret gouvernemental qui réquisitionne désormais ce type de matériel médical, en raison d’une "menace sanitaire grave".

L'homme a été signalé vendredi par une infirmière qui fréquentait l'officine. Il vendait des boîtes de 25 masques à 60 euros, soit 2,40 euros l'unité, selon le parquet.

Le praticien a été interpellé par des policiers de la Sûreté départementale, placé en garde à vue et mis en cause pour "refus de déférer à une réquisition de l'autorité administrative en cas de menace sanitaire grave", délit passible de six mois de prison et 10 000 euros d'amende.
Il a été placé sous contrôle judiciaire jusqu'au 31 mai, avec interdiction d'exercer son métier et de fréquenter sa pharmacie. Il sera jugé par le tribunal le 2 juillet.
 

Un récidiviste

Ce pharmacien avait déjà fait l'objet d'un rappel à la loi, il y a un an, pour avoir vendu des masques respiratoires à l'occasion d'une manifestation de gilets jaunes alors que la préfecture l'interdisait à l'époque par mesure d'ordre public, rappelle Le Progrès. Mais il avait conservé depuis un stock à écouler, ajoute le parquet.

Selon une source judiciaire, l’affaire a été signalée à la préfecture par l’ordre des infirmiers. Les professionnels de santé ont été fortement choqués par l’attitude du pharmacien.
 

Sur le même sujet

Les + Lus