Coronavirus. Lyon : une chaîne solidaire pour livrer les plus démunis à domicile

Coronavirus : les associations humanitaires s'organisent grâce aux bénévoles. / © D. Pajonk
Coronavirus : les associations humanitaires s'organisent grâce aux bénévoles. / © D. Pajonk

A Lyon, l'association l'Olivier des sages a mis en place une chaîne solidaire qui permet de venir en aide aux plus démunis. Parmi les bénéficiaires : des personnes âgées, des mamans isolées, des migrants à qui sont proposés des kits d'hygiène et des sacs de nourriture.

Par D. Pajonk

Mains protégées par des gants, masque sur le visage, ils préparent des colis alimentaires ou d'hygiène. Ils, ce sont Juliette et Mathieu, deux des volontaires qui ont répondu présent pour confectionner ces kits qui seront acheminés chez des personnes âgées démunies, auprès de migrants ou encore de mamans seules avec leurs enfants.
 

Nourriture et produits d'hygiène de première nécessité

Dans une salle qui donne sur la cour où des femmes et quelques hommes attendent de pouvoir faire leurs "courses" dans un épicerie solidaire, Juliette et Zora, la directrice de l'association, recomptent les kits avant qu'ils ne rejoignent la camionnette chargée des livraisons à domicile.
Shampoing, gel douche, dentifrice, crème de soins, serviettes hygiéniques, une centaine de kits doivent partir à destination de SDF répertoriés par l'association Espoir (Etre solidaire des personnes oubliées et isolées dans la rue) de Sainte Foy-lès-Lyon. En accompagnement des kits d'hygiène : des flacons d'eau de javel pour "traiter les fontaines publiques dans lesquelles les bénéficiaires vont procéder à une toilette de chat", nous explique Zora. Car les bains-douches sont fermées pour cause de confinement et il n'y a pas camions douche à disposition.

D'autres kits sont en cours pour l'association Acteurs de l'humanisme, proche d'Habitat et Humanisme du père Devert. Une soixantaine qui seront livrés à l'hôtel Kiriad de la rue Hénon (Croix-Rousse) où sont accueillies depuis plusieurs jours des mères de familles isolées avec leurs enfants. Une vingtaine de bambins dont le dernier a tout juste 14 jours.

En partenariat avec le Centre Pierre Valdo (Lyon 5e), une opération est menée dans un local de Bron. Une antenne qui plusieurs fois par semaine, reçoit des sacs alimentaires. Dans ce sac, il y a des denrées de première nécessité auxquelles s'ajoutent des rouleaux de papier essuie-tout et de papier hygiénique. Tous ces produits proviennent de la Banque alimentaire, d'une importante épicerie solidaire de Vaux-en-Velin, Gesra,
d'Oasis d'amour, et d'une enseigne de distribution du quartier des Brotteaux.
 

"A l'origine, une association qui intervient auprès des personnes âgées"


Soutenir les plus démunis

Au quotidien, l'association l'Olivier de sages pourvoie également à l'acheminement à domicile de sacs alimentaires ou kits d'hygiène pour une quinzaine de personnes âgées de l'agglomération. C'est d'ailleurs-là le but premier de l'association, qui fête cette année ses douze années d'existence, les personnes âgées. Avec deux partenaires essentiels, Dons solidaires et l'Agence du don en nature, ces livraisons permettent aux bénéficiaires de ne pas se déplacer dans la période de confinement actuelle. "Pour beaucoup, parmi les 250 personnes âgées que nous visitons à tour de rôle, c'est le seul moyen d'approvisionnement et souvent le seul contact humain", souligne Zora qui insiste sur la chaîne de solidarité qui s'est mise en oeuvre en amont.

Dernièrement, l'Olivier de sages a livré des denrées à plusieurs dizaines de migrants hébergés au collège Maurice Sève, à la Croix-Rousse. Plus de 200 kits d'hygiène ont été fournis à ces personnes.
 

Des bénévoles investis

Juliette est cuisto, elle est au chômage technique. Par le biais du site "Tous unis Tous solidaires", elle a trouvé l'association Olivier des sages. Elle confectionne et livre des colis. "J'avais envie de faire du bénévolat depuis longtemps mais je n'avais pas le temps".
 

Juliette, cuisto, est bénévole à l'Olivier des sages
ITV / Daniel Pajonk - France 3

Mathieu, 37 ans, prépare des paniers alimentaires pour les personnes âgées isolées. "C'est mieux si ces personnes restent chez elles et certains ont des difficultés financière." Il existe deux kits : des produits secs et des produits frais pour faire les paniers. L'association livre une quinzaine de personnes par jour sur toute la métropole lyonnaise.
Mathieu, bénévole

Au total, l'association alimente quelque 250 familles chaque semaine. Dans les jours qui viennent, autant de flacons de gel hydro-alcoolique seront proposés aux bénéficiaires. Un partenariat est en passe d'être noué avec la Métropole lyonnaise pour une aide à la distribution.

Sur le même sujet

Les + Lus