Covid-19 : le Premier ministre, Jean Castex, en visite à Lyon

Le Premier ministre est en déplacement ce samedi 10 avril 2021 à Lyon, dans le département du Rhône. Une visite placée sous le signe de la lutte contre l'épidémie de Covid-19, Jean Castex doit se rendre dans un service de réanimation et dans le centre de vaccination de Gerland.

Le Premier ministre, Jean Castex, quitte Matignon pour un déplacement à Lyon prévu le 10 avril 2021 à, Lyon (Rhône).
Le Premier ministre, Jean Castex, quitte Matignon pour un déplacement à Lyon prévu le 10 avril 2021 à, Lyon (Rhône). © Ludovic Marin/AFP

Il quitte Matignon pour Lyon ce samedi 10 avril 2021. Jean Castex est en déplacement annoncé dans la capitale des Gaules. La visite du Premier ministre est placée sous le signe de la lutte contre l'épidémie Covid-19. Au programme : une visite à l'hôpital Edouard Herriot, puis au centre de dépistage et de vaccination de Lyon Gerland.

Visite sous tension hospitalière

La confirmation et le programme de cette visite du chef du Gouvernement sont parvenus tardivement la veille au soir. Jean Castex va officiellement passer la matinée de ce samedi 10 avril 2021 à Lyon pour une visite placée sous le sceau de la santé.
Première étape prévue à 8h45 : l'hôpital Edouard Herriot dans le 3ème arrondissement.

Au sein de l'un des treize établissements publics de santé des Hospices Civils de Lyon, le Premier ministre doit se rendre dans le service de réanimation, puis dans celui des soins continus. Deux services, toujours sous tension, compte-tenu de l'épidémie de Covid-19. Les dernières statistiques de la crise sanitaire ne sont, en effet, toujours pas très encourageantes. Selon le dernier point hebdomadaire des HCL publié le 6 avril 2021 : 124 patients étaient hospitalisés en réanimation. Ce chiffre ne cesse de progresser depuis le 15 mars, mais reste bien en-deçà du pic des 172 enregistré à la mi-novembre 2020.

Certes, les HCL sont montés "en puissance", ouvrant toujours plus de lits en réa et déprogrammant les interventions chirurgicales non-urgentes. Au 6 avril, 213 lits de réa ont ainsi été ouverts contre 188 la semaine précédente. Des lits toujours plus occupés par des cas Covid :  61,1% contre 52% une semaine plus tôt.
La situation inquiète les professionnels de santé : "On pense que le pic devrait venir d'ici une dizaine de jours, et il y a toujours un décalage entre la ville et la réanimation, car nos patients restent environ 15 jours, trois semaines, voire un mois en réanimation. Ca veut dire que les services de réanimation seront saturés au moins jusqu'à la mi-mai, et on ne s'attend pas à un retour à la normale avant la mi-juin", déclarait en début de semaine à l'AFP, Vincent Piriou, chef du service réanimation à l'hôpital Lyon-Sud.

Le fer de lance de la vaccination

Vendredi 9 avril : cocorico, la France bat un record de vaccination. "510.000 injections ont été réalisées aujourd'hui dans tout le pays", annonce Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé après avoir inauguré un vaccinodrome à Grenoble en Isère. La France passe le cap des 10 millions de doses administrées. 

Ce 10 avril, après une heure passée à HEH, Jean Castex se rendra ensuite au Palais des Sports de Lyon Gerland. Le site est à la fois centre de dépistage et de vaccination, et c'est ce dernier aspect qui devrait retenir l'attention du Premier ministre. Dans le département du Rhône, 14.34% de la population a reçu une première dose de vaccin anti-Covid au 8 avril, selon le site CovidTracker.

Ouvert depuis le 14 janvier, le centre de vaccination de Gerland, dans le 7e arrondissement de Lyon, n'a lui-aussi pas cessé d'augmenter en force de frappe. Initialement conçu pour 400 injections, le centre de Gerland enregistre désormais 2.000 vaccinations depuis la fin-mars sur des personnes de 70 ans et plus, personnels de santé, personnes à comorbidité et celles souffrant de pathologies pouvant entraîner une forme grave de Covid.

Reste ce taux d'incidence enregistré dans la Métropole de Lyon, toujours en hausse selon les dernières données de Géodes Santé Publique France. Il était de 489 pour 100.000 habitants sur la semaine du 31 mars au 6 avril 2021. Un chiffre au-dessus de la moyenne nationale, malgré les nouvelles mesures de confinement décrétées, sur l'ensemble du territoire national, depuis le 3 avril.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19