Covid-19 : à quelques heures du confinement, c'est la ruée dans les magasins non essentiels

Juste avant le début du confinement, c'est la grande affluence dans certains magasins non essentiels, comme le bricolage ou l'ameublement. De nombreux bricoleurs ont pris leurs disposition pour "travailler" à nouveau chez eux.
Les magasins Ikea de Lyon Grand-Parilly et Castorama de Bourgoin-Jallieu (Isère) ont été pris d'assaut, jeudi 29 octobre, par de très nombreux clients venus faire leurs courses juste avant le début du confinement, pour faire des travaux, ou de la cuisine pendant 1 mois.
Les magasins Ikea de Lyon Grand-Parilly et Castorama de Bourgoin-Jallieu (Isère) ont été pris d'assaut, jeudi 29 octobre, par de très nombreux clients venus faire leurs courses juste avant le début du confinement, pour faire des travaux, ou de la cuisine pendant 1 mois. © FTV
Dans les allées du magasin de bricolage Castorama de Bourgoin-Jallieu (Isère), les clients défilent sans cesse, et certains rayons commencent à se vider comme la peinture ou les outils jeudi 29 octobre.

A Castorama : "Gardez votre bonne humeur"

Dès la matinée les caisses sont prises d'assaut, à tel point que des renforts internes sont déployés: le responsable du magasin et des chefs de rayon. Ils se réunissent dans la foulée afin d'organiser les jours qui viennent.

Dans le haut-parleur du magasin, une employée tente de rassurer les clients, en demandant de "garder de la bonne humeur". Hier déjà, les allées étaient noires de monde, et le magasin était décrit en interne comme "ingérable". Les petites mains de la remise en rayon s'activent à toute vitesse pour tenter de réalimenter les étals.

La grande majorité des clients ont anticipé une fermeture totale du magasin, comme au printemps dernier. En mars et avril, seuls quelques petits objets de première nécessité pouvaient être achetées, avec une livraison sur le parking.

Mais selon nos informations, les GSB (Grandes Surfaces de Bricolage) devraient rester en partie ouverts cette fois-ci, avec uniquement les rayons de première nécessité comme l'électricité ou la plomberie. La décoration ou la peinture par contre devraient fermer dès ce soir. L'incertitude règne encore pour le jardin et pour la cour des matériaux.

Dans le parking ce matin, presque plein, de très nombreuses remorques étaient de sortie à l'arrière des véhicules des particuliers, signe d'une effervescence très particulière.

Pour l'instant les chiffres de la fréquentation des magasins ne sont pas encore communiqués. La chaîne reconnaît toutefois qu'il y a eu "un bel engouement aujourd'hui."

A Saint-Etienne (Loire), cet internaute a publié une photo sur twitter pour montrer la queue à l'entrée du Leroy-Merlin. Là-aussi les bricoleurs se préparent à de longues semaines de vissage et autres peintures.

A Ikea: "Ce soir, on ferme"

Dans le nouveau magasin Ikea de Lyon à Grand Parilly, la queue est phénoménale. Avant les caisses, les clients patientent dans l'ensemble du grand hall qui sert au libre service, jusqu'à l'intérieur de l'exposition.

"Il y a du monde" nous souffle un employé, "et c'est normal, les gens font leurs achats. Ce soir, on ferme."

Il était donc assez difficile de se frayer un chemin au milieu des très nombreux caddies, remplis, en plus des habituels cartons, d'éléments de décoration, de luminaires, de couettes, de cadres en verre, de plantes vertes ou encore d'instruments de cuisine, essentiels pour le prochain confinement.

La nervosité se ressent parfois, quand une ampoule ou un cadre se cassent sur le sol, rapidement nettoyés par les équipes du magasin. 

Juste avant les caisses, la décoration de Noël est installée depuis un bon moment, et ce sont les sapins en plastique qui sont très convoités : plusieurs personnes s'interrogent pour en prendre un, histoire d'être "sûrs d'en avoir un pour Noël".

Sur le parking, la cohue se fait plus sentir. Ce n'est pas la saturation, car les places sont encore très nombreuses mais elles se remplissent très vite.

Le confinement, acte 2

Les commerces qui ont été définis au printemps comme non essentiels, et les établissements recevant du public, notamment les bars et restaurants, seront fermés à partir du jeudi 29 octobre au soir. 

Les bars, restaurants et salles de sport ferment. Mais les magasins d'alimentation, supermarchés, bureaux de poste, banques, assurances, pharmacies, tabacs-presse, pressings, bricolage, services funéraires, stations-service, loueurs et réparateurs de véhicules, hôtels et campings devraient rester ouverts, au-moins en partie.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société