Déconfinement, acte 2 : restaurants, campings ou encore salles de sport ... des réactions aux annonces du gouvernement

Ce jeudi 28 mai, Edouard Philippe a dévoilé les mesures de l'acte 2 du déconfinement. Cafés, restaurants ou encore campings vont pouvoir rouvrir à partir du 2 juin. L'annonce était très attendue. Le soulagement est unanime mais les questions restent nombreuses. Réactions en Auvergne Rhône-Alpes.

 Lyon - les bistrots, cafés et restaurants fermés en raison de la pandémie de Covid-19 depuis le 14 mars vont pouvoir rouvrir à partir du 2 juin en zone verte.
Lyon - les bistrots, cafés et restaurants fermés en raison de la pandémie de Covid-19 depuis le 14 mars vont pouvoir rouvrir à partir du 2 juin en zone verte. © MAXPPP
Près de trois semaines après le début du déconfinement engagé le 11 mai, les conditions sanitaires s'améliorent. L'heure est donc venue d'assouplir les restrictions sur les déplacements mais aussi de permettre la réouverture des restaurants, cafés, salles de sport, campings et autres sites touristiques... Le gouvernement a présenté ce jeudi après-midi (28 mai) l'acte II du déconfinement, avec des assouplissements attendus à partir du 2 juin au vu de cette situation sanitaire encourageante. Des mesures très attendues. 
 

Restauration : réouverture le 2 juin "dans le respect des règles sanitaires"

Alors que l'essentiel des commerces ont rouvert, les cafés, bars et restaurants ont gardé porte close depuis le 14 mars. Dans ce secteur, les professionnels étaient suspendus aux annonces du gouvernement, en espérant un feu vert assorti de strictes conditions de distanciation et d'hygiène.
Le premier Ministre l'a annoncé : les bars, cafés et restaurants pourront rouvrir au 2 juin en zone verte. Tous les départements d'Auvergne Rhône-Alpes sont concernés. En zone orange, seules les terrasses pourront rouvrir. 

Toutefois, le port du masque sera rendu obligatoire pour le personnel (en salle et en cuisine) et les clients lors des déplacements. Les tables pourront accueillir au maximum 10 personnes et la distance devra être au moins d'un mètre entre chaque table. Il sera interdit de consommer debout à l'intérieur des établissements ouverts en zone verte.
   

Restaurants : quelle recette pour la réouverture ?

Pour Felix Gagnaire, restaurateur dans le 6e arrondissement de  Lyon, les normes sanitaires imposées aux restaurants (tables de 10 personnes maximum et espacement d'un mètre entre chaque table) ne l'effraient pas trop "mais il faut un peu de temps pour mettre tout ça en place et les annonces interviennent tardivement." Le restaurateur de "Sauf Imprévu" prévient l'ouverture n'aura pas lieu le 2 juin même: " Même si nous avons le droit d'ouvrir mardi, nous prendrons le temps de mettre les mesures en place : aménagement des tables, masques, gel, cartes qui ne doivent pas passer de main en main, l'ouverture se fera dans les jours suivants, mercredi ou jeudi." Et d'ajouter : "On n'est plus à quelques jours près". Le restaurateur est confiant : "Nous sommes à pied d'oeuvre depuis quelques jours pour tout organiser. On a anticipé depuis le début de la semaine la reprise."

Son restaurant du 6e arrondissement comptait 38 couverts avant la fermeture. Avec les mesures d'espacement "Le resto va vite être plein", selon le restaurateur qui ne cache pas son appréhension après plusieurs mois de fermeture : "Ce que je crains surtout c'est la réaction des clients. La grande incertitude. Les Français disent avoir envie de revenir dans les restos mais avec la peur, le feront ils vraiment ? franchiront ils le pas ?"

Son inquiétude porte surtout sur son autre établissement, un bar à vin situé à quelques mètres de son restaurant qui a ouvert en octobre dernier avec un démarrage en douceur " On attendait l'été avec impatience". Pour le restaurateur, le confinement a été "le gros coup dur". La petite terrasse peut "tout de même aider" mais "on a un peu l'impression que tout est à refaire, on va devoir tout recommencer". Point positif pour Felix Gagnaire : les mesures sanitaires qui lui semblent moins contraignantes à mettre en place pour le bar que pour le restaurant.

Felix Gagnaire a fait un prêt à 0% de l'Etat pour sauver les cinq emplois de ses établissements.
Dès les annonces de réouverture dévoilées, la  Métropole de Lyon a annoncé un plan d'aides pour le secteur: "Après avoir voté un plan d’aides économiques d’urgence de 100 millions d’euros lors du conseil métropolitain du 23 avril, David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon lance un plan d’aides spécifique de 20 millions d’euros pour soutenir les cafetiers et restaurateurs du territoire."
 


Les clubs de sport dans les starting-blocks 

Des salles de sport vides depuis le confinement en mars dernier vont pouvoir rouvrir ... dans le respect des mesures sanitaires (archives)
Des salles de sport vides depuis le confinement en mars dernier vont pouvoir rouvrir ... dans le respect des mesures sanitaires (archives) © maxppp

Les clubs de sport attendaient aussi un feu vert des autorités pour pouvoir reprendre leurs activités, alors que plusieurs pays voisins ont rouvert piscines, salles de gym et clubs de fitness sous certaines conditions. Ce jeudi 28 mai, le Premier ministre a annoncé que les piscines, gymnases et salles de sport pourront rouvrir en zone verte dés le 2 juin. Les sports de contact ne pourront pas reprendre dans un premier temps. 

Pour Georges Godillot, gérant de trois salles de sport dans la Région Auvergne Rhône-Alpes, l’annonce du chef du gouvernement n’a pas été une surprise : "On est contents, c'est une excellente nouvelle ! On ne connaît pas encore toutes les conditions, mais nous avions anticipé." Malgré la réouverture annoncée pour le 2 juin, le gérant aujourd’hui fait un constat : "la perte économique est d’ores et déjà très importante, car nous avons proposé aux adhérents un remboursement de leurs abonnements, et entre 60 et 70% d'entre eux ont opté pour cette solution. Cela représente une grosse perte."

Ses salles de sport seront-elles prêtes à temps ? Le gestionnaire l'affirme: "nous serons donc prêts à ouvrir dès mardi, à 7h du matin ! Nous avons tout nettoyé, acheté du gel, écarté les machines pour respecter les distanciations sociales, limité le nombre de places en cours collectifs. Les coaches auront des visières et des gants, le personnel à l'accueil des masques en nombre suffisant." Reste que toutes les activités ne pourront être assurées, explique le gérant : "les sports de contact restant interdits, tous les cours de haute intensité, style RPM, body combat, sont annulés, il y a des risques de projections de gouttelettes, mais nous allons organiser des activités outdoor." Malgré de nombreuses contraintes, Georges Godillot reste positif: "Les douches seront fermées, l'accès au vestiaire réservé au changement de chaussures uniquement. Cela fait beaucoup de contraintes, mais c'est mieux que rien. Nous espérons que cela ne fera pas trop peur aux gens ! Mais nous allons faire très attention et respecter les directives à la lettre !"

 

Une réouverture des campings qui "sauve les meubles" ...

Les hébergements touristiques comme les campings et villages vacances pourront ouvrir dans tous les départements en vert à partir du 2 juin. En zone orange, ils pourront ouvrir simplement après le 22 juin, c'est-à-dire lors de la troisième phase de déconfinement. Les colonies de vacances, elle pourront rouvrir à compter du 22 juin.
Premier mode d'hébergement en été dans l'Hexagone, les quelques 8000 campings français piaffent dans l'attente d'une reprise de leur activité. Ils s'étaient dits "prêts" à rouvrir pour l'été et ont mis en place un protocole sanitaire qui "assure la distanciation", selon leur fédération. L'annonce est tombée ce 28 mai, les campings pourront rouvrir dans tous les départements à partir du 2 juin en zone verte (le 22 en zone orange).

 ... mais pas encore de ruée sur les réservations d'été

Pour Martine Mendiondo, gérante de camping à Marsanne, dans la Drôme, depuis 2006, les annonces d’Edouard Philippe tombent à pic pour tous : "Nous attentions évidemment comme tout le monde cette annonce avec impatience. Elle va permettre de relancer, dans la tête les gens, l'idée de partir en vacances, cela va libérer les esprits." La réouverture autorisée arrive enfin : "Et pour nous, cela va permettre de sauver les meubles, c'était l'ultime limite. Nous avons déjà perdu près de 40% de notre chiffre d'affaire, car Mai et Juin sont des mois importants pour nous."

Ce camping de Marsanne sera-t-il prêt pour le 2 juin? Pas vraiment et c'est une question d’organisation et de prudence sanitaire, à l’instar des restaurateurs : "Comme beaucoup de campings, nous n'allons pas rouvrir de suite, même si nous sommes dans un espace ouvert, la prudence reste de mise. Il va nous falloir mettre en place un protocole sanitaire pour éviter tout risque de contamination, nous pensons donc rouvrir à la mi-juin seulement," explique Martine Mendiondo. L’annonce du Premier Ministre n’a pas tout résolu:  "Il y a d'ailleurs beaucoup de questions qui restent sans réponse : Pourrons-nous rouvrir les piscines ? Remettre les transats ? A quelle distance ? Proposer des animations ? Autoriser les aires de jeux pour les enfants ? Nous devrions avoir les réponses d'ici demain."
Martine Mendiondo reste confiante même si la clientèle ne se bouscule pas encore : "Nous espérons que les clients seront au rendez-vous, pour l'instant, il n'y a pas de regain de réservation pour juillet/aout, j'espère que ces annonces rassureront les vacanciers."

 

Et la culture bordel ?


Le Premier Ministre a annoncé la réouverture des salles de spectacles en zones vertes à partir du 2 juin. En revanche, concernant les cinémas, ils rouvriront à compter du 22 juin dans tous les départements. Les exploitants et gérants de cinéma ayant souhaité une date commune et une "réouverture nationale" pour pouvoir gérer la programmation. A noter que le musée des Confluences est autorisé à ouvrir à partir du 2 juin mais avec limitation du nombre de personnes sur le site et respect des consignes sanitaires. 

Les rassemblements resteront toutefois "limités à 10 personnes" dans l'espace public. "Les événements culturels et sportifs resteront donc suspendus". Discothèques, salles de jeux, stades et hippodromes resteront fermés au public au moins jusqu'au 21 juin. "Dans les espaces couverts comme les salles de concerts, les exploitants devront garantir règles d'usages dans les capacités d'accueil," a précisé le Premier Ministre. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société coronavirus santé consommation économie sport sorties et loisirs région auvergne-rhône-alpes
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter