Des renforts de police sont annoncés pour Givors, dès cette année promet le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin

En tout, 9 policiers doivent être envoyés, dès cette année, au commissariat de Givors - Grigny (Métropole de Lyon), selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin qui précise qu'un point de deal rapporte entre 20.000 et 50.000 euros par jour autour de Lyon.

Des renforts de police ont été annoncés et confirmés, vendredi 19 mars, pour le commissariat de Givors - Grigny. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a précisé à notre micro qu'il y aurait "9 policiers supplémentaires, dès cette année. 9 policiers en plus. Il s'agit bien d'une différence entre les arrivées et les départs, dont 4 qui sortiront directement de l'école de police tout début mai, puisque les affectations des écoles de police ont été décidées il y a quelques jours."

Le député Jean-Luc Fugit précise de son côté dans un communiqué que "4 gardiens de la paix sortis d’école, fraîchement promus début mai, et 5 agents de police expérimentés en mutation en septembre vont venir renforcer les équipes." L'élu (LREM) se félicite de cette nouvelle: "C’est une nouvelle dynamique forte avec des moyens significatifs qui sont mobilisés au service de la sécurité des habitants de Givors et de Grigny. L’Etat n’oublie pas notre territoire pour le maintien de l’ordre public qui est la première condition de l’exercice de nos libertés!"

"Ça rapporte entre 20 et 50.000 euros par jour"

Sur les récentes violences urbaines qui ont éclaté à Lyon la Duchère, Rillieux-la-Pape ou encore Bron, 30 interpellations au total ont eu lieu. "Dans plus de la moitié de ces interpellations, il s'agissait de mineurs. Cela pose la question de la présence de l'autorité familiale" précise Gérald Darmanin. "Nous harcelons les points de deal, nous démantelons un certain nombre de trafics. Un point de deal dans l'agglomération lyonnaise, ça rapporte entre 20 et 50.000 euros par jour d'argent liquide ! C'est évidemment extrêmement lucratif. Les enjeux sont très importants."

"Des maires courageux de l'agglomération lyonnaise"

Le ministre a tenu à apporter son soutien aux élus visés par des violences ou des menaces: "Le travail que fait la justice, les arrestations de ces personnes font naître souvent des énervements qui sont contre les policiers pour les empêcher de revenir avec des maires courageux de l'agglomération lyonnaise. Je pense évidemment au maire de Rillieux-la-Pape ou de Bron qui nous accompagnent dans ce travail."

Le ministre prévoit de s'exprimer prochainement sur un éventuel classement du quartier du Tonkin de Villeurbanne en quartier de reconquête républicaine: "Il y a déjà eu un gros effort de fait sur l'agglomération lyonnaise. J'ai bien pris au sérieux la question de Villeurbanne" nous dit-il.

Il a ensuite rendu visite au siège de la police technique et scientifique à Ecully: