"La diligence de Crohn", le défi sportif et caritatif d'une association de Lyon

Une association lyonnaise s'est lancé comme défi de parcourir Strasbourg-Lyon a bord d'une Rosalie, l'un de ces petits cycles à quatre roues que l'on peut voir au Part de la Tête d'OR. Tous les bénéfices seront reversés à l'association AFA contre la maladie de Crohn.

Karim et Colin ont créé l'association Kasmadtrips en 2019
Karim et Colin ont créé l'association Kasmadtrips en 2019 © Kasmadtrips

Une Rosalie. Deux hommes. Et un défi : parcourir 540 km en 6 jours. Relever des challenges sportifs à des fins caritatives, l'association Kasmadtrips s'en est fait une spécialité. Deuxième année, nouveau défi : les deux fondateurs ont choisi de relier Strasbourg à Lyon au volant de l'un de ces petits quadricycle que l'on croise habituellement en bord de mer ou au parc de la Tête d'Or.

«A chaque fois, on essaye de choisir un véhicule original et écologique. On s'est dit que le vélo, c'était trop facile », raconte Colin Pilat, l'un des deux fondateurs de l'association. « On veut faire en sorte que l'on nous remarque, que l'on nous voie, nous essayons d'être dans l'originalité, la visibilité et le challenge ».

S'amuser tout en se rendant utile

L'aventure a commencé il y a deux ans. Karim et Colin, 27 ans, lyonnais et professeurs des écoles tous les deux, ont juste « envie de rigoler » et de se lancer dans la descente de la Loire en canoë. « Et puis on s'est dit qu'on avait envie d'être utiles, en plus de s'amuser. L'idée de faire du caritatif en plus de faire du sport s'est imposée ». 1000km plus tard, les deux jeunes hommes réunissent 2500 euros de dons au profit de l'association Théodora, dont les clowns professionnels parcourent les hôpitaux pour redonner le sourire aux enfants hospitalisés. Kasmadtrips est née, une petite association dont l'objectif est d'organiser des challenges sportifs, écologiques et endurants.

On ne voulait plus être juste deux personnes qui se lancent dans un périple un peu fou mais une association qui défend des valeurs fortes

, assure Colin Pilat.

L'association s'est développée et organise maintenant des évènements, concerts et challenges qui profitent tous à une association de leur choix. Cette année, ce sera l'association François Aupetit (AFA), qui soutient et informe les malades de Crohn et de rectocolite hémorragique et finance la recherche. Une maladie que les deux professeurs des écoles connaissent bien, puisque deux des proches de Karim en sont touchés. « Nous choisissons à chaque fois une association qui nous touche, une cause que l'on a envie de soutenir », explique Colin. Les deux sportifs ont déjà réuni plus de 3000 euros de dons sur internet et espèrent monter jusqu'à 3500 euros.

Un défi écologique

Et en plus d'être caritative, l'initiative est aussi écologique. Munis d'un boîtier Smartcitizen qui enregistre des données sur la qualité de l'air, la pollution sonore, les jeunes hommes parcourent la France avec un objectif scientifique. « Nous avons rencontré le fondateur du boîtier est monté un partenariat. Ca rendait un service qu'on était capables de rendre. L'année dernière, c'était la première fois que le Smartcitizen devenait nomade. ». Toutes les données récoltées ont été transmises à des laboratoires spécialisés qui ont pu les analyser. Autre dimension écologique du défi : ramasser les déchets le long des centaines de kilomètres de pistes cyclables à parcourir. « Notre association se donne comme objectif supplémentaire de ramasser un sac de déchets chaque jour pour rendre ce monde plus propre ».

Le départ est prévu le 5 juillet et l'arrivée au Parc de la Tête d'Or le 11 juillet. La Rosalie, entièrement fabriquée à Lyon et décorée par un graffeur, est prête. Mais les deux jeunes hommes n'ont pas encore commencé à pédaler qu'ils pensent déjà au prochain trip. « On aimerait s'exporter un peu, s'ouvrir à des challenges plus intenses, comme des trekkings à l'étranger ». Dans leurs projets : le Maroc. Mais à bord de quel engin ? Affaire à suivre.

Zoom sur la maladie de Crohn
L'association François Aupetit a été créée en 1982 par Janine Aupetit, une mère d’un jeune malade François, l’AFA se bat depuis 37 ans pour mieux comprendre et traiter les MICI, avec l’espoir de les guérir un jour. L’effort pour la Recherche a atteint près de 3,5 millions d'euros en 15 ans et entre 250 et 300 000 euros sont consacrés à des bourses de recherche tous les ans grâce aux adhérents et donateurs.
 
La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire pouvant atteindre n'importe quel segment du tube digestif depuis la bouche jusqu'à l'anus. C'est une maladie chronique comportant des phases d'activité d'intensité variable, alternant avec des phases de rémission plus ou moins complètes et prolongées.
 
En France, plus de 200 000 personnes sont atteintes de cette maladie.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
humanitaire international monde recherche santé société solidarité insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter