“Dimanche en politique” : quel avenir pour le commerce de centre-ville ?

"Dimanche en politique" s'intéresse cette fois à l'avenir du commerce en centre-ville, un défi pour beaucoup de villes moyennes confrontées à la concurrence des hypermarchés en périphérie et d'internet. Les invitées de Lise Riger racontent leur combat et livrent leur propres expériences.   

Par Philippe Bette

Dans certaines villes moyennes de la région, le taux de vacance des commerces en centre ville peut atteindre 30% . Il reste élevé notamment à Annonay, Aubenas ou St Chamond. Et un peu partout, les commercants se mobilisent pour ne pas mourir. A Montelimar, le projet de la municipalité d'implanter une deuxième galerie marchande en périphérie, a été l'un des enjeux de la dernière élection législative. Fragilisée par la perte de son siège de député, le maire doit reconsidérer son projet.

Autour de Lise Riger, des femmes qui ont pour certaines tout perdu, victimes de la grande distribution et d'autres qui luttent pour la survie de leur commerce ou la revitalisation des centres-ville.
     
-Martine Donnette, présidente de l’association de défense des commerçants En Toute Franchise

Chargée de défendre la cause du petit commerce à Neuville-sur-Saône, Martine Donnette se réjouit d'avoir obtenu gain de cause devant la commission nationale d'aménagement commercial. Elle et son mari parcourent la France entière pour prendre la défense de ces petits commercants souvent désemparés face aux mastodondes de la grande distribution.


-Donnatienne Coffy, commerçante à Saint-Chamond. Elle possède trois boutiques de prêt à porter à St Chamond et dit ne pas comprendre le projet d'implantation d'une nouvelle zone commerciale géante baptisée "Steel" à St Etienne : "Il y avait certainement, selon elle, mieux à faire"
Dimanche en politique : le projet STEEL
"Dimanche en politique" s'intéresse cette fois à l'avenir du commerce en centre-ville, un défi pour beaucoup de villes moyennes confrontées à la concurrence d'internet etdes hypermarchés en périphérie. Les invitées de Lise Riger racontent leur combat et livrent leur propres expériences. Donnatienne Coffy, qui possède trois boutiques à St Chamond dit ne pas comprendre le projet d'implantation d'une nouvelle zone commerciale géante baptisée "Steel" à St Etienne, à une dizaine de kilomètres de St Chamond


-Sophie Rotkopf, Maire adjointe de Roanne, en charge du commerce

Sophie Rotkopf explique que la cause du petit commerce n'est pas perdue à la condition de rester  vigilant et de ne pas laisser le dynamisme commercial se déliter en centre ville. Roanne, où le taux de vacance des commerces est inférieur à 10% , a décidé de reprendre l'initiative en lançant un nouveau projet de revitalisation de l'hypercentre avec de nouvelles enseignes et des investisseurs. 11500 M2 de nouvelles boutiques, des commerces alimentaires, des nouveaux logements, une résidence seniors et un hôtel vont participer à la relance du centre-ville. Un projet de centre commercial  porté par la ville et des investisseurs privés : 80 millions dont 22 alloués par la ville. 


Pour revoir l'intégralité de l'emission ,c'est ici. Sinon rendez-vous sur l'antenne de france 3 Rhône-Alpes dimanche à 11h30  :

 
           

Sur le même sujet

Isère : la carrière du Pont-Barrage, une future aire de grand passage pour les gens du voyage ?

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne