• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets jaunes : troisième jour de blocages lundi dans le Rhône, la Loire, l’Ain, la Drôme et l’Ardèche

Au péage de Limas à Villefranche-sur-Saône les routiers sont appelés à soutenir le mouvement / © Y.marie
Au péage de Limas à Villefranche-sur-Saône les routiers sont appelés à soutenir le mouvement / © Y.marie

La mobilisation débutée le 17 novembre contre la hausse des prix du carburant se poursuit pour la troisième journée consécutive dans le Rhône, en Drôme-Ardèche, dans l'Ain et dans la Loire. Une organisation spontanée et improvisée dont on ignore si elle permettra au mouvement de durer encore. 

Par Alexandra Marie

Lancée le 17 novembre la mobilisation des gilets jaunes contre la hausse des taxes et des prix du carburant se poursuit depuis trois jours et nuits consécutifs.

Les préfectures appellent à la prudence du fait de nombreux piétons sur la chaussée et appellent à éviter tout débordement.

Du café, des relais improvisés : comment s'organisent les gilets jaunes depuis 3 jours?


Certains ont posé leur journée, d'autres ne viennent que pour quelques heures pendant leur pause déjeuner ou avant d'aller chercher leurs enfants...
Les relais s'organisent depuis trois jours sur les barrages avec une logistique improvisée.
"Il manque du café à Lagnieu" " Qui pour nous relever à Valence ?" peut-on lire sur les réseaux sociaux. 

Il n'y a pas vraiment de coordination explique Félix, chauffeur routier en gilet jaune à Villefranche-sur-Saône, "c'est un mouvement citoyen." 
 

​​Dans l'Ain 

17H30 : Floriane, Gilet jaune à Pont d'Ain nous contacte pour nous dire que son groupe a été délogé plusieurs fois. 
" Mais on est déterminés" dit-elle. "A chaque fois on appelle les autres, on se déplace et on les rejoint.
Il y aura du monde cette nuit et demain, on se relaie. Il y a beaucoup de solidarité les gens s'arrêtent pour nous donner à manger. " 

13H00 : Des  Manifestants signalés par Autoroute info sur l'A36 Baume les dames,
  • A42 Pérouges et Ambérieu,
  • A31 Neufchâteau et Vittel,
  • A714 Montluçon,
  • A39 Saint-Trivier,
  • A40 Bourg en Bresse,
  • A6 Villefranche-Limas,
  • A71 Moulins

11H50 : D'après la préfecture tous les points de blocages persistants dans le département devraient être totalement dégagés vers 12h, les forces de l'ordre maintiendront leur vigilance après la fin des évacuations. 
Mais selon des témoignages sur place au péage de Meximieux 01 en direction de St Vulbas et de Lyon des camions bloquent l’A42 et provoquent environ 3 h de bouchons. 

Chauffeur routier et Gilet jaune
Felix juge qu'il faut "écrire une page de l'histoire"

 

Dans le Rhône 

17H30 : A Limas une centaine de personnes se relaient pour filtrer les passages des véhicules. 

15H00 : L'Organisation des Trans
ports Routiers européens annonce ne pas soutenir le mouvement des gilets jaunes. "Il est hors de question de se lier à une action dont on ne connaît pas ou peu les organisateurs" déclarent les professionels d'Auvergne Rhône Alpes dans leur communiqué

​​​11H44 : Un gendarme et un manifestant légèrement blessés au péage de Limas au cours d'un incident survenu sur un barrage filtrant.  Les deux personnes ont été transportées à l'hôpital de Villefranche-sur-Saône.

Au péage de Villefranche, ils étaient 600 samedi  Mais ils n'étaient plus qu'une poignée d'irréductibles lundi. Une centaine tout au plus. Comment s'organisent-ils pour durer ? C'est le reportage de Yaelle Marie et de Thierry Swiderski : 
 
       

En Ardèche 

17H00 : 15 points sont toujours occupés à :
  • AUBENAS Rond point Millet et du QUICK
  • SAINT ETIENNE DE FONTBELLON Rond point du Bosquet
  • PRIVAS Opération escargot entre Intermarché 
  • La liste complète ici 
15H00 : Circulation bloquée au Pouzin.
  • Opération escargot en cours à Privas: circulation délicate du rond point de l'Intermarché au centre ville

10H00 : Un numéro d'information est mis en place en Préfecture au 04 75 66 51 10
Blocage des camions sur la N102 à Aubenas / © N.Ferro
Blocage des camions sur la N102 à Aubenas / © N.Ferro
 

Dans la Loire

17H30 : Des rassemblements snt organisés à 7 points du département 
  • A72 : ralentissement de la circulation dans le sens Saint-Étienne/Andrézieux-Bouthéon, au niveau de Montreynaud, barrages filtrants sur les sorties : 9b, 10, 8a
  • A47 : la circulation reste particulièrement dense et difficile.
  • A47 : barrage filtrant sur l’échangeur n°12 (le Sardon)
  • Saint-Étienne : le secteur de Monthieu est très difficile. Le rond point A. Pinay : accès à la RN 488 et au Géant Casino est inaccessible
  • Secteur de Roanne : blocage de la RN7 dans les deux sens de circulation
  • Mably : RN7, sens Lyon/Paris, fort ralentissement -> déviation locale via sortie n°65
  • Balbigny : blocage de l’accès A89
13H00: Les manifestants ralentissent la circulation sur trois points : 
  • A47 : la circulation reste particulièrement dense et difficile.
  • Saint-Etienne : le secteur de Monthieu est très difficile. Le rond point A. Pinay : accès à la RN 488 et au Géant Casino est inaccessible
  • Secteur de Roanne : blocage de la RN7 dans les deux sens de circulation
12H00 : Un cortège important de gilets jaunes se déplace entre Givors et Saint-Chamond et provoque de nombreuses perturbations. Le secteur est totalement bouché et à éviter. D'après notre équipe sur place les routiers commencent à rejoindre le mouvement. 
 
Embouteillages sur l'A47 au niveau de Saint Chamond / © V.Diguat
Embouteillages sur l'A47 au niveau de Saint Chamond / © V.Diguat
 

Dans la Drôme 

17H30 : Les perturbations limitent l'accès à l’autoroute A7 à Malataverne (Montélimar Sud)
  •  accès à l’autoroute A7 à Mercurol (Tain L’Hermitage)
  •  accès à l’autoroute A7 et la RN7 à Valence Sud
Par ailleurs, deux sorties de l’autoroute A7 (Montélimar Sud et Tain L’Hermitage) sont actuellement fermées dans les deux sens de circulation.

12H00 : La préfecture annonce avoir " libéré l'accès au dépôt pétrolier de Portes-Lès-Valence. L'opération s'est déroulée sans heurts. 


09H00: Le dépôt pétrolier de Portes-lès-valence est bloqué et les camions doivent faire demi-tour d'après nos confrères du Dauphiné. 
 
 


 



 

Témoignages

Parmi les manifestants des personnes de tous horizons, de zones urbaines ou rurales. "Qu'on vienne de la campagne ou de la ville, on galère" explique l'une d'elle, "on a besoin de notre voiture, on n'a pas de transports en commun" . 

D'autres se disent à bout nerveusement et financièrement.

"Je suis aide à domicile" raconte une jeune femme, "je fais neuf pleins par mois, à la fin du mois je me retrouve à moins 100 euros sur mon compte,c'est inadmissible!"
 
A Roanne Nicolas Jorge un des organistaeurs explique que ce mouvement va au delà de la hausse des prix du carburant :" Nous voulons créer le débat explique un des organisateurs, nous avons contactés les organisations professionnelles, les associations religieuses. C'est l'occasion de devenir plus visibles et de se faire entendre. On est prêt à rester ici même la nuit jusqu'à obtenir des réponses du gouvernement."

Sur le même sujet

Lionel Beffre, Préfet de l'Isère.

Les + Lus