"Les Français qui n’ont pas inventé Internet ", le rendez-vous manqué de la France avec l'histoire de l'informatique

replay

À la fin des années 60, la France a inventé un réseau informatique baptisé "Cyclades". Ce réseau aurait pu devenir internet mais le gouvernement de l'époque lui a préféré le minitel ! Retour sur un rendez-vous manqué des Français avec l'histoire de l'informatique mondial.

Ca aurait pu être une des plus fantastiques success stories françaises. On aurait alors dit qu'internet, ou plutôt son ancêtre, a été inventé par un Français. Un bourguignon de la Nièvre, Louis Pouzin.

En 1971, ce pionnier de l'informatique et d'autres informaticiens de génie comme Jean-Louis Grangé et Michel Gien, ont été les grands artisans du projet Cyclades , l’un des premiers réseaux informatiques au monde. 

En 1966, le général De Gaulle lance le Plan Calcul, un programme destiné à créer une industrie informatique française indépendante.

À cette époque, Philippe Renard, fonctionnaire du Plan Calcul et inventeur du mot "logiciel", se rend aux Etats-Unis où il visite les sociétés d’informatique à la pointe. Il y découvre le réseau  Arpanet, premier réseau informatique américain.

"Ça a été pour moi une expérience stupéfiante et j’étais convaincu qu’il fallait faire quelque chose dans ce domaine."  En 1971, le projet Cyclades est créé au sein du Plan Calcul pour développer un réseau français, l’un des premiers au monde. Objectif : dans un marché dominé par les Américains, il faut que l’Europe ait une industrie de l’informatique digne de ce nom. Maurice Allègre, alors délégué à l'informatique du Plan Calcul déclare : " L'industrie de l'informatique sera dans quelques années devenue la première industrie mondiale... "

L’équipe Cyclades se compose de Louis Pouzin, le patron, le concepteur, Jean-Louis Grangé, responsable du réseau de commutation, Jean Le Bihan à l’organisation, Najah Naffah en charge des protocoles terminaux virtuels et de la bureautique, Hubert Zimmerman en charge du protocole de communication et Michel Gien en charge des systèmes d’exploitation.

Ensemble, ils développent une approche technique innovante dans la transmission des données : les ordinateurs injectent dans le réseau central des informations découpées en paquets puis transmis indépendamment les uns des autres, sans se soucier de leur ordre d’arrivée (car ils sont réassemblés au point de destination). Cette commutation par paquets est alors appelée datagramme. Une invention révolutionnaire dans le monde de l'informatique : le concept de datagrammes est la base des protocoles de l'internet d'aujourd'hui.

Nous sommes en 1976, le projet Cyclades est au sommet de sa gloire. Louis Pouzin, le patron, en fait une démonstration lors d'un congrès international à Toronto au Canada.

Dans son intervention, Louis Pouzin illustre de manière claire et humoristique la guerre des réseaux  entre l’approche IBM et les constructeurs informatiques d’un côté, l’approche Télécoms/PTT de l’autre et, au milieu, l’approche Cyclades/Internet/ HarpaNet qui tente de faire fonctionner tout cela ensemble.

Le débat s'annonce passionnant . C'est sans compter sur les politiques. Le Plan Calcul, initié par le Général de Gaulle et soutenu par son successeur, le Président Georges Pompidou, est remis en question lorsque Valéry Giscard D’Estaing accède au pouvoir. Le projet Cyclades se heurte au Ministère des Postes et Télécommunications qui n'admet pas qu'une technologie se développe sans lui. Le gouvernement laisse donc tomber Cyclades. Les crédits sont coupés et le projet enterré. À sa place, on développe le réseau Transpac. Réseau fermé, sous contrôle de l’État, il devient le réseau national français de transmissions de données. C’est sur cette base qu’apparait le Minitel dans le début des années 80. Internet est désormais le monopole des Américains.

Aujourd'hui Louis Pouzin et les pionniers du projet Cyclades sont toujours autant investis dans l'informatique. Ils continuent de travailler pour un web plus sûr et plus responsable. Car s'ils n'ont pas inventé internet, ils participent activement à sa refondation.

" Les Français qui n'ont pas inventé internet ", un film de David Morandini. Une coproduction francetv/Khora Film/ladybirds Films à découvrir, le jeudi 11 mai à 22H45 sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes dans la case documentaire La France en vrai et déjà sur france.tv.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité