Duel Collomb-Kimelfeld : le référent LREM à Lyon espère une sortie de crise avant la fin du mois d'octobre.

Morgan Griffond, nouveau patron de LREM Lyon et Rhône, a répondu à nos questions sur la campagne municipale de mars 2020, ce mercredi 2 octobre. / © FTV
Morgan Griffond, nouveau patron de LREM Lyon et Rhône, a répondu à nos questions sur la campagne municipale de mars 2020, ce mercredi 2 octobre. / © FTV

A six mois des élections municipales, Morgan Griffond, nouveau patron de LREM à Lyon et dans le Rhône, doit réconcilier Gérard Collomb et David Kimelfeld, en pleine lutte fraticide pour la présidence de la métropole de Lyon. Il a répondu à nos questions.

Par Mathieu Boudet

Sa mission semble impossible, mais il l'a acceptée. Morgan Griffond, nouveau référent du mouvement LREM (La République en Marche) dans la métropole de Lyon et le Rhône, devra réconcilier Gérard Collomb et David Kimelfeld dans leur lutte fraticide. A 6 mois des élections municipales, le maire de Lyon et son dauphin visent tous les deux la présidence de la métropole de Lyon. Quelle sera l'issue de cet affrontement ? Morgan Griffond répond, pour la première fois, à une interview.


Morgan Griffond, 28 ans, prend la succession de Caroline Collomb à la tête de LREM Lyon Métropole et Rhône. Il est aussi le maire de Saint Pierre la Palud (69).


Votre mission est-elle de réconcilier Gérard Collomb et David Kimelfeld ?

Morgan Griffond : Ma mission avant tout, c'est de faire de la pédagogie et que tout le monde comprenne véritablement où est son rôle. Vous savez que En Marche repose sur différentes entités, qui l'aident à se déterminer dans ses choix : le comité politique que j'ai pour mission de réunir, qui siège sur les cas départementaux d'investiture, et ensuite la commission nationale d'investiture, plus indiquée dans le cas de Gérard Collomb et David Kimelfeld.


Selon des informations de presse, une rencontre de conciliation est prévue ce vendredi à l'hôtel de ville de lyon entre gérard Collomb et David Kimelfeld, confirmez-vous cette information ?

Morgan Griffond : Ils se voient... Et ils se reverront vendredi.


Donc cette réunion est bien prévue. Est ce qu'il en sortira un accord selon vous ?

Morgan Griffond : Moi je le souhaite ! En tant que référent, je parcours les comités, j'ai rencontré des parlementaires et les anciens candidats au rôle de référent. Ce qui ressort unanimement de ces rencontres, c'est la volonté de mettre en place une bonne équipe un bon programme ça se fera à mon avis par la complémentarité des deux profils.


Vous êtes-vous fixé une échéance pour avoir enfin vos candidatures sur la métropole lyonnaise ?

Morgan Griffond : On sait que les échéances approchent et je pense qu'il va falloir faire preuve d'efficacité dans les prochaines semaines, donc l'échéance c'est, disons, la mi-octobre. J'aimerais qu'avant fin octobre, on y voit beaucoup plus clair. Je pense que c'est un souhait partagé par nos militants. 


On avait déjà parlé de fin septembre, maintenant c'est plutôt fin octobre. Pendant ce temps-là, le candidat des républicains
Etienne Blanc, lui, présente ses têtes de liste par arrondissement. N'êtes-vous pas en train de prendre un gros retard dans cette campagne ?


Morgan Griffond : Je ne pense pas. Le sujet, et on ne prend pas de retard sur cette question là, c'est d'élaborer un programme cohérent.
Ensuite, évidemment, il faut qu'il soit porté par les bonnes personnes. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus