• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

E. Macron à Lyon : les anti “loi travail” s'invitent au comité stratégique de la chimie

Plusieurs milliers d'opposants à la loi travail ont manifesté ce matin à l'occasion de l'arrivée d'E.Macron à Lyon.Le ministre de l'Economie est venu présider le comité stratégique de la chimie .      

Par PH.Bette avec l'AFP

Emmanuel Macron est à Lyon aujourd'hui pour présider le comité stratégique de la filière chimique. Les opposants à la loi travail ont profité de la circonstance pour se rappeller au bon souvenir du gouvernement en défilant depuis Oullins jusqu'au site Arkema de Pierre Benite ou se tenait justement cette réunion avec le ministre de l'Economie. Salariés de la chimie, de la métallurgie, cheminots, étudiants ou encore de membres du collectif local "Nuit Debout" composaient ce cortège d'où fusaient des slogans demandant le retrait immédiat de la loi El Khomri. Une manifestation réunissant plusieurs milliers de personnes,  de 1000 à 5000  protestataires selon les sources.

Le point à la mi -journée avec Sylvie Boschiero et Emilie Rosso :  
E. Macron à Lyon
Plusieurs milliers d'opposants à la loi travail ont manifesté ce matin à l'occasion de l'arrivée du ministre de l'économie à Lyon.E.Macron est venu présider le comité stratégique de la chimie.Le point avec Sylvie Boschiero et Emilie Rosso.
Les manifestants étaient encadrés par un important dispositif des forces de l'ordre qui ont maintenu le gros du cortège à bonne distance du site Arkema. Selon la préfecture du Rhône, une cinquantaine de personnes ont néanmoins tenté de s'y introduire. "Deux ou trois" ont réussi avant d'être rapidement maîtrisées par les forces de l'ordre.

"Je vais la plupart du temps à la rencontre des manifestants" - E.Macron -


"Je vais la plupart du temps à la rencontre des manifestants", a déclaré M. Macron en marge de sa visite. "Après, quand l'objectif est simplement de provoquer et pas de discuter, c'est pas forcément utile. J'ai proposé de rencontrer des délégations de la CGT et de FO présentes (...) je suis à la disposition des syndicats qui souhaitent parler de la loi Travail et des mesures qu'on peut prendre par ailleurs, c'est le respect que je leur témoigne à chaque fois", a-t-il commenté. 


Sur le même sujet

Divonne (Ain) : fin de l'usine d'embouteillage

Les + Lus