Élections européennes 2024 : recul des verts...une gauche qui s'impose... les cartes sont redistribuées à Lyon

Un désaveu pour la liste conduite par Marie Toussaint pour les Verts, à Lyon. Les écologistes ne s'imposent nulle part. Des arrondissements qui placent LFI ou la liste PS/PP en tête. Un recul de la candidate Renaissance. Les cartes sont rebattues dans la capitale des Gaules, fief de la macronie. L'annonce d'une dissolution de l'Assemblée nationale a ajouté à la confusion.

Les Verts sont-ils tombés en disgrâce à Lyon ? La capitale des Gaules est-elle toujours un fief de la macronie ? Le Rassemblement National grignote du terrain ? Qu'en est-il du recul des LR à Lyon ? Au lendemain des élections européennes, les résultats sont sans appel à Lyon.  

Bonne surprise à gauche

Dans la capitale des Gaules, l'abstention a atteint 36,55%. Les électeurs lyonnais qui se sont rendus aux urnes ce dimanche 9 juin, ont placé la liste conduite par Raphaël Glucksmann en tête avec 18,8% des suffrages. La liste a rassemblé 34 896 voix. Surprise du scrutin, la liste PS/PP est talonnée par la liste d'extrême gauche LFI de Manon Aubry qui remporte 17,18% des voix (31 885 bulletins). 

Le LFI est arrivé en tête dans trois arrondissements de Lyon : les 7e, 8e et 9e arrondissements avec des scores supérieurs à 20%. Dans Les 1ers et 3e arrondissements, l'extrême gauche décroche 17,18% et 16,56% des voix. Sans surprise, c'est dans le 6e arrondissement que LFI ne franchit pas la barre des 10%.

La liste de Raphaël Glucksmann s'impose dans le 1er arrondissement, dans le 3e (le plus peuplé de la ville) et à la Croix-Rousse où elle frôle les 25%. 

En cinq ans, à Lyon, la liste conduite par Raphaël Glucksmann a gagné un peu moins de 23 600 voix. La liste de Manon Aubry a gagné presque 23 000 voix.

Les Verts reculent

Dans une ville tenue par les écologistes, les Verts ne se placent qu'en quatrième position avec 11,18% des voix (20758 bulletins). Les écologistes réalisent leurs meilleurs scores dans le 1er arrondissement de Lyon (17,44% pour 2125 bulletins) des moins bons pourcentages dans les 5e et 6e arrondissements, 8%. C'est dans le 3e arrondissement que l'on a voté le plus vert, en nombre de bulletins (4093) avec 11,1% des voix.

Au moment des résultats, alors que le président de la République avait annoncé la dissolution de l'Assemblée nationale, le maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet se réjouissait dans un message posté sur X (ex-twitter) des résultats. "Ce soir, notre majorité progresse, elle est en tête à Lyon. Changer la vie, préparer l'avenir, c'est dans l'union que nous y parviendrons". 

De son côté, Bruno Bernard, président écologiste de la Métropole de Lyon, a vertement commenté cet "échec" des écologistes. Pour l'élu, c'est aussi "une victoire historique du Rassemblement National qui est aux portes du pouvoir. Ça marque l'échec d'Emmanuel Macron et de ses gouvernements successifs, en recul de plus de dix points. C'est aussi un échec pour les écologistes en France, comme en Europe. Nous n'avons pas su résister à la vague anti-écolo des populistes et de la droite libérale. Il faudra en tirer les conclusions", a indiqué Bruno Bernard dimanche soir. "Il y a un contexte anti-écolo, en France et en Europe, auquel on n'a pas su résister," a martelé le président EELV de la Métropole de Lyon.

durée de la vidéo : 00h00mn24s
Réaction de Bruno Bernard, président écologiste de la Métropole de Lyon - 9/6/24 ©France Télévisions

Les enseignements du scrutin de 2019 

En mai 2019, à l'issue des élections européennes, la ville de Lyon était restée une place forte du macronisme. La liste portée il y a cinq ans par Nathalie Loiseau (LREM) avait été créditée de 28,76% des voix (43 632 bulletins). La vague verte qui s'est ensuite imposée aux municipales de mars 2020 était annoncée à Lyon par le score du candidat Yannick Jadot. Ce dernier avait récolté 21% des voix lyonnaises aux européennes (31 865 bulletins). La tête de liste des Verts s'était placée en deuxième position dans la capitale des Gaules à l'occasion d'un scrutin largement victime de l'abstention (42,68%). En cinq ans, les Verts ont perdu plus de 11 100 bulletins à Lyon intra-muros

À gauche, socialistes et insoumis s'étaient à l'époque contentés des miettes, franchissant la barre fatidique des  5%, Raphaël Glucksmann et Manon Aubry émargeaient respectivement à 7,45% (11 304 bulletins)  et 5,87% (8904 bulletins). 

Quant au camp macroniste, même s'il sauve les meubles aux européennes de 2024, il a perdu plus de 14 337 voix par rapport au scrutin européen de 2019. Dimanche soir, la liste de la candidate Renaissance Valérie Hayer a remporté 15,78% des suffrages avec 29 295 bulletins.

Implanté en zones péri-urbaines progresse à Lyon aussi  

Dimanche 9 juin, derrière la liste Valérie Hayer, la liste conduite par Jordan Bardella a récolté 13,46% des voix (24 976 bulletins). En cinq ans, le RN a progressé dans la capitale des Gaules en gagnant un peu plus de trois points et 9425 bulletins. C'est dans les 8e et 9e arrondissements que la liste de Jordan Bardella réalise ses meilleurs scores à Lyon. 

Le Rassemblement national ne faisait historiquement pas recette à Lyon. Les élections européennes de mai 2019 n'avaient pas dérogé à la règle, avec une 4ᵉ place et 10,25% des voix, derrière les Républicains de François-Xavier Bellamy (10,37%). Cinq ans plus tard, le RN gagne un peu plus de trois points et 9425 bulletins. 

La Droite républicaine mise sur les territoires

Au niveau régional, les LR font encore moins qu'en 2019. Un camouflet dans une région dirigée par Laurent Wauquiez. Ce dimanche soir, le score de 7,97% de la liste conduite par François-Xavier Bellamy en Auvergne Rhône-Alpes, proche du score national, et de 5,22% dans le Rhône n'a rien de rassurant pour la Droite républicaine.

Mais, le recul de la Droite républicaine semble relatif à Lyon : en 2019, la liste de François-Xavier Bellamy récoltait 15739 bulletins à Lyon. En 2024, elle recule en pourcentage sur la capitale des Gaules (9,4%) mais gagne en nombre de bulletins (+ 1705 bulletins). C'est sans surprise dans les 2e et 6e arrondissements que la liste LR obtient ses meilleurs résultats (15% et 16,8%).

Après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale, Jérémie Bréaud, patron des LR du Rhône et maire de Bron, est sous le choc. Mais l'élu veut garder confiance.

durée de la vidéo : 00h00mn38s
Un mauvais score pour LR, le patron des Républicains du Rhône réagit à l'issue des élections européennes. 9/6/24 ©France Télévisions

"Le nombre de fois dans la campagne où on nous a dit qu'on était mort et qu'on allait faire moins de 5% et qu'on allait disparaître de la carte. Ce qui fait la force de LR, ce sont ses élus locaux : on détient la majorité des villes de la Métropole, la majorité des régions. On n'est pas mort. En politique on ne meurt jamais. Le rebond des LR se fera par les territoires"; a assuré le patron des Républicains du département, dimanche soir. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité