Elections régionales 2021 : 88,3 % de taux d'abstention à Vaux-en-Velin, un triste record

A Vaulx-en-Velin (Métropole de Lyon), le taux d'abstention s'envole à 88,3% lors des élections régionales et départementales 2021, un record. La moyenne régionale est à 67,4%. Pour la maire de la ville, "il est temps de redonner tout son sens à l’action régionale".

A Vaulx-en-Velin (Métropole de Lyon), le taux d'abstention s'envole à 88,3% des inscrits, c'est la deuxième commune de France qui a le moins voté dimanche 20 juin, un triste record.
A Vaulx-en-Velin (Métropole de Lyon), le taux d'abstention s'envole à 88,3% des inscrits, c'est la deuxième commune de France qui a le moins voté dimanche 20 juin, un triste record. © FTV

Près de 9 habitants sur 10 se sont abstenus de voter dimanche 20 juin à Vaulx-en-Velin (Métropole de Lyon) : la ville affiche un taux d'abstention de 88,3%. C'est la deuxième ville de France en termes d'abstention, juste après la commune de Reuilly-Sauvigny (Aisne) avec 91,9%.

Au Vaulx-en-Velin, sur 23.861 personnes inscrites sur les listes électorales, seules 2.744 ont voté dimanche 20 juin.

"Le contact et l'explication sont encore plus essentiels"

Pour la maire (PS) de la ville Hélène Geoffroy, les retards de livraison des tracts de campagne peuvent en partie expliquer cette abstention record, avec également l'absence totale de porte-à-porte ou de réunions publiques, un contact humain essentiel pour sa commune: "De nombreux habitants m’ont signalé leur incompréhension et certains n’ont pas voté s'estimant insuffisamment informés. Quand on est dans une situation précaire, le contact et l'explication sont encore plus essentiels. Quand vous êtes cadres, vous avez le temps d'aller sur internet et de lire les textes et suivre les débats. Lorsque vous avez des urgences en terme d'économies, d'accès à l'emploi, de formations etc, évidemment l'élection n'est pas votre première préoccupation." Elle regrette "une désaffection que l'on constate d'élections en élections vis-à-vis de la démocratie."

"On n'a reçu aucun papier dans nos boîtes aux lettres"

Beaucoup d'habitants se plaignent de ne pas avoir reçu ce que l'on appelle officiellement la "propagande électorale", c'est-à-dire les tracts résumant les programmes de chaque candidat.

"Ça me désole, c'est lamentable" nous dit un habitant qui lui, a voté. "Il y a des gens qui se sont battus pour que l'on puisse voter. Ils le savent çà ? Mais on n'a reçu aucun papier dans nos boîtes aux lettres. Quand on arrive au bureau de vote on se pose la question, on vote pour qui ? Nous, on n'a reçu aucun papier." Cet habitant est sûr que l'absence de tracts électoraux en amont des élections a pu jouer sur la hausse de l'abstention. 

"D'une, je n'étais pas au courant" nous avoue Amira, une jeune habitante attablée sur une terrasse. "Et de deux, on n'a pas reçu les courriers dans les boîtes aux lettres pour nous avertir du vote." Pour elle, "il y a une génération qui ne se sent pas très impliquée dans le vote." Mais elle insiste aussi pour expliquer que la ville reste sympathique: "tout le monde s'entend bien ici."

"Je n'étais même pas au courant"

"Moi je ne savais même pas qu'il allait y avoir des élections" nous confie Leny, un jeune serveur en terrasse, en contact permanent avec ses clients. "Des élections régionales ? Je n'étais même pas au courant. En banlieue, les gens sont moins concernés par la politique. En général beaucoup se sentent délaissés. Alors qu'on n'est pas à plaindre. Dans beaucoup de pays il y a pire que nous."

Un appel à la mobilisation

La maire de la ville appelle très logiquement ses concitoyens à "se mobiliser pour le second tour des élections régionales. La Région a des compétences importantes dans des domaines fondamentaux de tous les âges de la vie : l’éducation (lycée et enseignement supérieur), la formation, l’emploi, le transport. Il est temps de redonner tout son sens à l’action régionale, nos villes populaires le méritent."

Le taux d'abstention en forte hausse

Lors des dernières élections régionales de 2015, l'abstention se montait à 63,8% des inscrits.

Et lors des dernières élections municipales en 2020, l'abstention se montait à 75,9% des voix.

Auvergne-Rhône-Alpes est la 4e région de France où le taux d'abstention est le plus fort, avec une moyenne de 67,4%.

Najat Vallaud-Belkacem est arrivée en tête des votes pour les régionales dans cette ville avec 24,2% des voix. C’est la seule ville de la Métropole qui place le Parti socialiste en tête pour ce 1er tour.

Il y a une semaine la maire de la ville a proposé des séances de motocross pour les auteurs de rodéos sauvages dans sa ville, l'histoire ne dit pas si des informations sur la citoyenneté pourraient également être proposées, cette fois-ci à un public plus large. 

 

Les tracts électoraux, victimes d'une cyber-attaque chez Adrexo ?

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a sommé lundi 21 juin la société Adrexo et La Poste, les deux prestataires pour l'acheminement de la propagande électorale, de prendre "toutes les mesures afin de rétablir un service normal" pour le second tour des régionales et départementales.

Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur a expliqué les avoir convoqués au ministère lundi matin "à la suite des dysfonctionnements inacceptables liés à la qualité de l'acheminement de la propagande électorale du premier tour des élections départementales et régionales". A court terme il "leur a rappelé l'obligation de résultats qui les liait" et leur a "demandé expressément de garantir que de tels dysfonctionnements ne se reproduisent pas pour le second tour" dimanche prochain. Il les a "enjoints de prendre toutes les mesures afin de rétablir un service normal". 

"La gestion opérationnelle de cette mission (d'acheminement de la propagande électorale) a connu des perturbations en mai", a reconnu Adrexo lundi dans un communiqué, disant avoir été "victime" d'une "cyberattaque". "Avec la résolution de cet incident, Adrexo s'est organisée pour permettre à ses équipes de distribuer dans les meilleures conditions malgré les fortes contraintes informatiques et opérationnelles", a ajouté l'entreprise après sa convocation au ministère de l'Intérieur, assurant avoir "stabilisé ses systèmes d'informations" en vue du second tour. Adrexo précise également mettre en place "un suivi de campagne spécifique au niveau local" via une "cellule d'accompagnement dédiée, à destination des préfectures, sous-préfectures et mairies et des procédures de suivi des distributions localement renforcées".
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections polémique société