Chacun devra bientôt recycler ses bio-déchets à la source. C'est ce que prévoit la loi sur la transition écologique. Nous disposerons de composteurs pour les recycler. Ils seront soit collectifs, soit personnels. Deux jeunes entrepreneurs lyonnais ont lancé un lombricomposteur design fabriqué en France, et qui sera bientôt commercialisé.

Peu le savent… Mais, à compter de 2025 (la loi de transition énergétique pour la croissance verte publiée le 17 août 2015), nous ne déposerons plus nos sacs poubelles noirs remplis de bio-déchets (restes alimentaires, épluchures de légumes…) sur les trottoirs chaque semaine.

En effet, la loi sur la transition énergétique prévoit qu’à l’avenir, les bio-déchets seront traités à la source. En clair, il va falloir les recycler. Comment faire ? « Une partie de ces déchets peut être évitée, par exemple grâce à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Le reste de ces déchets peut et doit  être valorisé spécifiquement, pour garantir une bonne qualité de traitement » explique le Ministère de la Transition écologique sur son site internet, qui précise : « Les biodéchets représentent un tiers des poubelles résiduelles des Français (…) La loi prévoit que tous les particuliers disposent d’une solution pratique de tri à la source de leurs biodéchets avant 2025. »

Offrir une solution de tri à la source des biodéchets pour chaque citoyen de France d’ici 2025

Ministère de la Transition écologique

La même loi prévoit que ce sont les collectivités territoriales, et notamment municipales, qui devront aider à mettre en place des solutions : « Le tri à la source généralisé pourra donc s’articuler autour de plusieurs solutions avec pour objectif commun d’offrir une solution de tri à la source des biodéchets pour chaque citoyen de France d’ici 2025. Ces solutions peuvent être, de manière complémentaire, le déploiement de la gestion de proximité des biodéchets, par le développement du compostage domestique (déploiement de composteurs individuels) ou du compostage partagé (déploiement de composteurs de pieds d’immeuble, de quartiers, ou encore en établissement). » est-il précisé.

Une innovation lyonnaise 

Pour anticiper ce changement de pratique, certaines villes ont déjà commencé, comme à Lyon, en faisant parfois face à une opposition stérile, l’implantation de composteurs de quartier, qui sont donc collectifs. Mais il est également envisageable d’avoir son propre système de recyclage chez soi.

Deux jeunes entrepreneurs innovants, Félicia Grunder, forte d’un Master en management et organisation, et son partenaire Jérémy Villevielle, ingénieur mécanique spécialisé dans les bio-déchets, se sont justement lancés dans ce marché, en imaginant une version élégante et pratique des lombri-composteurs. A peine lancé en crowfunding, leur projet, issu de deux années de recherche et développement est déjà un succès participatif.

Design et sans odeur

Natuco est en effet un lombri-composteur d’intérieur simple et design. Entièrement conçu dans la région lyonnaise avec des matériaux résistants à l’humidité et la chaleur, ce lombricomposteur comprend une zone de plantation dans sa partie supérieure. On peut y cultiver aussi bien une plante verte que des aromates.

L’astuce des deux innovateurs a d’avoir intégré une trappe pour pouvoir déposer ses déchets organiques, qui vont être récupérés dans la partie inférieure par des vers Eisenia. Ces petits ouvriers discrets, originaire d'une ferme de Caluire, sont très gourmands de cette nourriture qu’ils vont transformer très rapidement en engrais. Lequel pourra être utilisé pour vos plantes d’intérieur.

Le système fonctionne grâce à la possibilité d’utiliser en alternance la moitié du réservoir. A chaque rotation, les vers changent spontanément de côté et recommencent à travailler. Le système produit même une humidité qui repart spontanément vers la plante située juste au-dessus. Plus besoin d’arroser !

Garanti sans odeur ni « évasion » des vers dans votre appartement, grâce à des petits sas d’aérations munis de grilles protectrices, cet ensemble autorégulé peut parfaitement remplacer votre poubelle « noire ». Il est également équipé d’un petit récipient pour récupérer le lombrithé, qui est un engrais liquide. Deux coloris sont proposés.

Avec A.Fauritte; Y.Kusy et l'invité Guillaume Decitre ©france tv

L’ensemble a déjà convaincu la chaîne de magasins « Nature & Découvertes » qui a décidé de distribuer cette innovation en 2022.