Un étudiant de Lyon 3 se jette du 5ème étage de sa résidence universitaire

"Un étudiant de master à l'université de Lyon s’est jeté hier par la fenêtre du 5e étage de sa résidence universitaire", révèle sur les réseaux sociaux un professeur doyen de l'université. "Son pronostic vital est engagé". Un acte en lien avec la crise sanitaire et ses restrictions ?

La résidence universitaire Jussieu du Crous de Lyon, est située à Villeurbanne, juste en face du campus de la Doua.
La résidence universitaire Jussieu du Crous de Lyon, est située à Villeurbanne, juste en face du campus de la Doua. © Google

Pour l'heure, aucune information n'a filtré concernant les causes de ce geste désespéré. Mais ce dimanche 10 janvier 2021, la direction du Crous de Lyon a confirmé le fait qu'un étudiant de Lyon 3 s'est défenestré dans la nuit du vendredi à samedi, au sein la résidence universitaire de Jussieu de Villeurbanne. "Il a été rapidement pris en charge par les pompiers, après l'intervention d'étudiants. Il était conscient, mais il est aujourd'hui dans un état grave" nous a indiqué le directeur du Crous de Lyon, Christian Chazal.

La communauté universitaire de Lyon sous le choc

Christian Chazal est visiblement ému par la situation. Le directeur du Crous de Lyon s'est d'ailleurs rendu au sein de la résidence universitaire située juste en face du campus de la Doua, pour apporter son soutien et mettre en place les premières aides psychologiques. "Il faut permettre de libérer le verbe, et de faire en quelque sorte baisser la pression", nous confie-t-il par téléphone, alors qu'il est en réunion dans la résidence de Jussieu, pour notamment s'entretenir avec trois étudiants et la direction de la cité universitaire.

Au sein de la cité universitaire, le choc est palpable. Dans sa chute, l'étudiant qui s'est défenestré "a cassé d'autres fenêtres, il y a eu du bruit"... Une cellule d'aide psychologique est également en train de se mettre en place, afin d'être "opérationnelle à partir de demain, lundi 11 janvier 2021, dès 8h30".

Un geste de désespoir lié aux restrictions de la crise sanitaire ?

Au lendemain de ce drame, personne n'avance d'explication concernant ce geste de désespoir. "Les raison de ce geste sont à déterminer", écrit dans un tweet, un professeur, doyen de l'université de Lyon 3. "Mais la fermeture des amphis fragilise", rajoute Hervé de Gaudemar, à la fin de son message, entrainant tout un lot de commentaires.

De nombreux étiudiants s'expriment et témoignent au sein de groupe Facebook. Romain Narbonnet en fait partie. Romain est en licence à Lyon 3, mais loge surtout dans le bâtiment, juste en face de celui où a eu lieu le drame ce week-end. Sans pouvoir s'avancer sur les raisons de ce geste, Romain veut aujourd'hui alerter de la situation des étudiants. "Il y a un mal-être. C'est quelque chose que l'on vit mal, d'être isolé, d'être en cours en distanciel..." Depuis le premier confinement et les restrictions liées à la crise sanitaire, la population étudiante est en souffrance. "Absence de lien social, isolement, précarité", beaucoup de choses pourraient expliquer ce geste désespéré. Mais ce que déplore Romain, c'est qu'en allant en cours, à la fac, et en rencontrant les autres étudiants et les professeurs, "ce mal-être aurait pu être détecté, quelqu'un aurait pu se rendre compte de sa fragilité".

On a l'impression d'être mis sur le bord de la route. Il y a eu Anas (l'étudiant s'était immolé devant le siège du Crous de Lyon en novembre 2019). Il y a eu d'autres cas de suicide dans la région. Mais aucune prise en compte ou réponse du ministre. Il y a là une forme d'ignorance alors que cela risque de ne plus être des cas isolés.

Romain Narbonnet, étudiant à l'université de Lyon 3

Selon nos informations, l'étudiant qui s'est jeté du 5ème étage de son logement universitaire, est originaire de Lyon. Il est inscrit en 1ère année de master de droit à l'université de Lyon 3.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société faits divers coronavirus/covid-19 santé confinement