Cet article date de plus de 3 ans

Focus - Il était une fois Décines, la "petite Arménie"

Le 24 avril, les Arméniens commémoreront l'anniversaire du génocide de 1915 perpétré en Turquie. Près de Lyon, la commune de Décines est surnommée "la petite Arménie". Elle abrite, depuis les années 20, une importante communauté Arménienne. Retour sur son arrivée dans le Rhône.
Dés le début des années 20, plus de 60 000 Arméniens sont arrivés en France via le port de Marseille. Dans la région, les rescapés de cette communauté suivent la vallée du Rhône. Ils s'installent en Drôme mais aussi à Décines, près de Lyon. A la fin des années 30, la majorité de la population étrangère de cette commune du Rhône est d'origine arménienne. Décines est même surnommée "la Petite Arménie".  

L’histoire arménienne de Décines se conjugue aussi avec l’essor industriel de cette ville située en périphérie de Lyon. Au début des années 20, la Société Lyonnaise de Soie Artificielle (SLSA) vient installer une usine de textile. L'activité réclame l’embauche de nombreux ouvriers. Installée à Décines depuis le début du 20e siècle, l'usine Gifrer-Barbezat, spécialisée dans la fabrication d'éther, est également demandeuse d'une importante main d'oeuvre. Dans les années 50, la fermeture des usines contraint les ouvriers à diversifier leurs activités. 


Aujourd'hui, Décines revendique avec fierté ce patrimoine humain et cette histoire. A partir de 1965, la ville se symboliquement d'une rue du 24-avril 1915. Viennent ensuite la création d'un Mémorial et le Centre National de Mémoire Arménienne. Ce centre est aujourd'hui dépositaire de l'histoire de cette diaspora.


durée de la vidéo: 05 min 21
Focus - Décines, la "petite Arménie" ©France 3 RA

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société immigration