Foot : 17ᵉ titre de championne de France pour les filles de l'Olympique Lyonnais après leur victoire sur le PSG

Les Lyonnaises se sont imposées à domicile, au Groupama Stadium, sur les Parisiennes vendredi soir, au terme d'une rencontre peu palpitante en finale de D1. Score : 2 à 1. Au terme de cette victoire, l'OL féminin a remporté son dix-septième titre de champion de France. Un sacre avant d'aller défier le FC Barcelone le 25 mai prochain.

Les Lyonnaises sont sacrées une nouvelle fois championnes de France de football féminin après une victoire 2 à 1 sur le Paris Saint-Germain, vendredi 17 mai au terme. Cette finale des play-offs de Division 1 au Groupama Stadium s'est déroulée à un peu plus d'une semaine de la finale de Ligue des champions qui doit se dérouler en Espagne, à Bilbao. 

2 à 1 : victoire des Lyonnaises

Déjà favori, l'OL, premier de la saison régulière, a eu l'avantage d'évoluer à domicile, à Décines. Devant 15.000 spectateurs environ, les Lyonnaises ont pris une avance décisive dès la première période. C'est Delphine Cascarino qui a été à l'origine du premier but de l'OL à la 18ᵉ minute de la rencontre. Les filles de Sonia Bompastor ont notamment profité des mauvaises performances de la gardienne du PSG, la Polonaise Katarzyna Kiedrzynek.  


Cinq minutes plus tard, l'OL récidive et marque un deuxième but sur une action rocambolesque. La gardienne Kiedrzynek s'est fait chiper le ballon dans ses pieds par Melchie Dumornay avant de laisser passer entre ses jambes le tir de Kadidiatou Diani (23). Juste avant la mi-temps, les Lyonnaises ont failli marquer un troisième point : une reprise de la tête de Damaris Egurrola à la réception d'un corner est passée de peu à côté (39).
Face à la maîtrise des Lyonnaises, surtout en première période, les joueuses du PSG ont semblé sans solution en dépit de deux tentatives de Sandy Baltimore et Tabitha Chawinga sur lesquelles la gardienne chilienne de l'OL, Christiane Endler s'est bien interposée (21, 35). Celle-ci a toutefois dû s'incliner devant Chawinga qui a réduit le score à 2-1 après un premier tir de la Malawite, repoussé par Endler (73).  Cette dernière a encore effectué un ultime arrêt devant l'attaquante parisienne (90+4).
Le bilan offensif des joueuses de Jocelyn Prêcheur a été en définitive trop maigre pour espérer gagner.

Les filles de l'OL ont laissé éclater leur joie 

L'OL et ses stars étaient grand favoris pour cette finale contre le PSG. Les invincibles Lyonnaises sont championnes de France pour la 17ᵉ fois. Les joueuses laissent éclater leur joie pendant la cérémonie de remise des récompenses.

Préparation pour la C1

"On peut mieux faire. On va analyser le match. Même s'il y a la victoire, le contenu est perfectible. Je sais la qualité de mes joueuses. Nous n'avons peut-être pas livré notre meilleur match, mais malgré tout, pour préparer cette finale de C1, le plus important était de gagner et on va retenir cela", a commenté Sonia Bompastor.

Face au PSG, le bilan de l'OL est sans appel cette saison : cinq victoires et un résultat nul sur les six confrontations entre les deux équipes. À Bilbao, le 25 mai prochain, l'OL qui affrontera le FC Barcelone, devra élever son niveau face à une opposition attendue, probablement plus relevée que celle du PSG. Les filles de l'OL vont tenter de remporter une neuvième Ligue des champions. 

Play-offs : une formule contestée

Pour la première fois cette saison, la D1 Arkema se termine par un tournoi entre les quatre premiers du classement avec demi-finales et finale. L'OL et le PSG, qui ont terminé aux deux premières places, s'affrontent après avoir écarté respectivement Reims (6-0) et le Paris FC (2-2, 5 t.a.b. à 4). Jouer le titre sur un match, une formule qui fait grincer des dents à Lyon. 

"Sur le titre, je pense que c'est mérité sur l'ensemble de la saison. Même s'il y a la victoire, je continue de penser que la formule des play-offs n'est pas bonne. Il ne faut pas faire ça. Imaginez qu'en cas de défaite... Nous avons survolé la saison et vous allez dire aux joueuses qu'elles ne sont pas la meilleure équipe de France ? Non. Cela ne marche pas par rapport à tout le travail fourni. Il faut trouver autre chose", a indiqué l'entraîneure de Lyon, Sonia Bompastor, à l'issue de la rencontre contre Paris. "On est l'OL et nous sommes peut-être les seuls à élever cette voix-là, mais il faut respecter le palmarès de l'Olympique lyonnais qui est une vraie locomotive pour le football féminin français. On ne peut pas nous mettre en danger comme ça. Je leur ai dit et malgré la victoire, je répète : non au play-off", a-t-elle conclu sur le sujet.

La formule de play-offs pour attribuer le titre en Championnat de France féminin "doit être retravaillée", a estimé de son côté l'entraîneur du Paris Saint-Germain, Jocelyn Prêcheur, avant la rencontre.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité