Football : la vente de l'OL au milliardaire américain John Textor encore reportée

L'Olympique lyonnais a annoncé lundi 24 octobre que le rachat du club par le milliardaire américain John Textor était reporté au 17 novembre. C'est la deuxième fois que la conclusion de cette vente est repoussée.

L'Olympique lyonnais va t-il être vraiment vendu ? Lundi 24 octobre, le club a annoncé dans un communiqué que son rachat par Eagle Football, le groupe contrôlé par le milliardaire américain John Textor a été repoussé au 17 novembre. La conclusion de cette vente évaluée à près de 800 millions d'euros, d'abord annoncée pour le 30 septembre, avait été reportée une première fois au 21 octobre. 

Comment expliquer ce nouveau report de la vente du club de Jean-Michel Aulas ? "Eagle Football a informé OL Groupe que des discussions avancées étaient en cours avec des investisseurs identifiés en dette et fonds propres prêts à soutenir la transaction", précise le communiqué publié par l'OL. 

Des pénalités pour John Textor en cas d'annulation du rachat

Face au processus de vente qui traîne, le patron historique de l'OL, Jean-Michel Aulas avait rappelé mi-octobre que la vente se faisait "sans conditions suspensives". Ce qui signifie que le groupe de John Textor devra payer des pénalités en cas de désistement. 

Le processus de vente ne pourra pas non plus durer éternellement. Le communiqué publié par l'OL rappelle que si l'une des étapes prévues d'ici le 17 novembre n'est pas réalisée, cela ouvre droit à résiliation au bénéfice des actionnaires vendeurs, c'est-à-dire les propriétaires de l'OL.

Cependant, le club de Jean-Michel Aulas reste positif pour la vente. "Des progrès substantiels ont été faits sur toutes les étapes": en ce qui concerne la dette du groupe Olympique Lyonnais, "tous les prêteurs ont donné leur consentement", des investisseurs identifiés sont "prêts à soutenir la transaction" et, outre les vérifications internes sur les prêteurs, il reste à obtenir les autorisations, notamment des autorités footballistiques, précise le communiqué.

Sur le terrain, l'OL a enfin gagné samedi

 Au travers de la société Eagle Football Holdings LLC, John Textor doit acquérir la totalité des actions et la moitié des Osranes (obligations convertibles en actions pour financer la construction du Groupama Stadium) détenues par Holnest - la holding de la famille Aulas -, plus la totalité des actions et des Osranes détenues par Pathé (Jérôme Seydoux) et par le fonds d'investissement chinois IDG Capitals.

OL Groupe a connu un "net rebond" de son activité avec un chiffre d'affaires en hausse de 42% (à 252,5 millions d'euros pour l'exercice 2021/2022, qui lui a permis de redresser la barre après une perte historique liée à la pandémie de Covid-19 (-107 millions) lors de l'exercice précédent, même si la holding affiche encore une perte nette de 55 millions d'euros.

Le club traverse aussi une mauvaise passe sportive, mais a mis fin samedi à une série de six matches sans victoire (5 défaites et un nul) en gagnant 2-1 à Montpellier et reste huitième à dix points de Lorient (3e) et Lens (2e) qui occupent les places qualificatives pour la Ligue des Champion, son objectif affiché.

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité