Football. Jean-Michel Aulas : "la meilleure manière d'éviter les recours, c'est de terminer la saison"

Au lendemain de la décision du Conseil d'Etat qui a validé la fin de saison et le classement de la Ligue 1, le président de l'Olympique Lyonnais a indiqué ce mercredi 10 juin lors d'une conférence de presse que le combat pour la reprise relevait de l'intérêt général pour le football français.

Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique Lyonnais, participe à une conférence de presse, mercredi 10 juin 2020, au lendemain de la décision du Conseil d'Etat validant l'arrêt du championnat de football de Ligue 1 pour la saison 2019-2020.
Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique Lyonnais, participe à une conférence de presse, mercredi 10 juin 2020, au lendemain de la décision du Conseil d'Etat validant l'arrêt du championnat de football de Ligue 1 pour la saison 2019-2020. © Romain Lafabregue / AFP

L'Olympique Lyonnais a pris acte de la décision du Conseil d'Etat rendue mardi 9 juin 2020, mais le président du club n'en reste pas moins attaché à la défense de ses idées.  Après avoir été débouté par la juridiction administrative suprême, Jean-Michel Aulas a déclaré au cours d'une conférence de presse ce mercredi 10 juin : "nous allons regarder les conséquences de droit et sur le fond".

Il n'y a pas d'aigreur dans mes propos, mais la marque d'une blessure pour le foot français que je vois dégringoler...

JM Aulas, président de l'OL

Depuis une trentaine d'années, Jean-Michel Aulas s'est toujours montré combattif dans le monde du football. Le président de l'OL le revendique : "quel que soit le combat, on va jusqu'au bout de ses idées". Alors, oui, Jean-Michel Aulas continue de clamer que la décision de la Ligue de Football Professionnel de mettre un terme à la saison, était "prématurée et incohérente" à bien des égards, "coûtant plusieurs millions d'euros au foot français". Enfonçant le clou, Jean-Michel Aulas a évoqué une vraie crise de gouvernance au sein des instances du football français, risquant de faire perdre son rang au sein de l'UEFA.

 

 

L'enjeu de la participation de l'OL dans les compétitions européennes

Avec la fin de saison, et le classement figé sur la base des matchs joués jusqu'à la mi-mars, l'OL pointe à la 7ème place du championnat de Ligue 1. Loin d'une place qualificative pour les compétitions européennes.

"Quand on nous prive d'une participation après 23 années de présence au niveau européen, alors oui, il y a une inquiétude" a reconnu Jean-Michel Aulas. "Mais mon petit doigt me dit qu'on y sera" a poursuivi le président de l'Olympique Lyonnais. Le club est encore en course via la Coupe de la Ligue, et va jouer le match retour de huitième de finale de la Ligue des Champions contre la Juventus.

 

L'égo de la LFP paraissant difficile à contourner pour imaginer une reprise de la saison 2019-2020, on travaille à l'organisation de tournois pour être les premiers à reprendre les matchs.

 

Jean-Michel Aulas a annoncé avoir rencontré le Préfet dans l'optique d'organiser un tournoi sur une à deux semaines, à Lyon, avec huit équipes qui seraient réparties en deux groupes. Même chose pour les féminines, au mois d'Août, avec des équipes internationales.

 


Parlons gros sous...

Au 28 mars 2020, l'Olympique Lyonnais affichait un chiffre d'affaire de 268 millions d'euros. Après la crise sanitaire du Covid et le confinement, le club, le manque à gagner s'élève à 100 millions, a précisé Jean-Michel Aulas.
 

Désolé, je suis un entrepreneur, et pas seulement dans le football. Ce n'est pas pour donner des leçons, mais si un club ait la capacité de s'en sortir, il lui faut être en bonne santé économique. C'est le cas de l'Olympique Lyonnais. Alors, nous allons continuer à investir dans les infrastructures, dans le recrutement des joueurs. 

Rappelant plusieurs de ses combats "de société et d'idées" pour l'entrée en bourse de clubs français, pour la propriété des stades et le développement du football féminin, Jean-Michel Aulas a de nouveau affirmé que cela ne relavait pas du simple intérêt particulier, mais bien général.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport olympique lyonnais justice société polémique réseaux sociaux ligue 1