• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets jaunes : plusieurs manifestations à Lyon et des heurts violents vers l'A7

Les gilets jaunes lyonnais place de la République samedi 16 février, dans une "marche pour voir le pouvoir". / © Fred Gramond / France 3 Rhône-Alpes
Les gilets jaunes lyonnais place de la République samedi 16 février, dans une "marche pour voir le pouvoir". / © Fred Gramond / France 3 Rhône-Alpes

Une quarantaine de gilets jaunes se sont rassemblés à Lyon samedi 16 février, pour se lancer dans une "marche pour voir le pouvoir." Ils voulaient interpeller les politiques et des responsables économiques. Une autre manifestation de gilets jaunes a dégénéré vers l'autoroute A7 dans l'après-midi.

Par Renaud Gardette

Au moins 13 personnes ont été interpellées par la police après un nouveau samedi de mobilisations tendues à Lyon.

Des heurts ont éclaté autour de l'autoroute A7 vers 16h00 à Lyon samedi 16 février: un groupe de gilets jaunes a réussi à stopper la circulation sur l'autoroute A7 pendant plus d'une heure. Une camionette de police a été la cible de jets de pierre: le véhicule a plusieurs vitres brisées.
  
Sur l'autoroute elle-même, dans le sens sud-nord, près de 2.500 manifestants ont occupé la chaussée un moment pour défiler en plein milieu des automobilistes comme le montre cette vidéo sur les réseaux sociaux:
 

L'intervention des forces de l'ordre a été rapide:

Quelques poubelles ont été incendiées dans le quartier de Confluence. Le centre commercial a fermé ses portes au moment où les manifestants se rapprochaient.
 
En début d'après-midi, partis de la place Bellecour, le cortège de quelques centaines de gilets jaunes (environ) a été rapidement stoppé par les forces de l'ordre qui ont tiré du gaz lacrymogène au niveau du quai Gailleton en début d'après-midi.
 


Une "marche pour voir le pouvoir"

Plus tôt dans la matinée, Place Guichard, une quarantaine de gilets jaunes se sont rassemblés dans le calme pour lancer ce qu'ils appellaient une "marche pour voir le pouvoir."  Le but était de déambuler dans les rues, et de s'arrêter devant chaque lieu de pouvoir politique et économique pour lire un texte et interpeller plusieurs responsables de grandes entreprises. 
 
Les Gilets Jaunes lyonnais manifestant samedi 16 février, dans une "marche pour voir le pouvoir". / © L. Crozat / France 3 Rhône-Alpes
Les Gilets Jaunes lyonnais manifestant samedi 16 février, dans une "marche pour voir le pouvoir". / © L. Crozat / France 3 Rhône-Alpes

Les participants réclament le rétablissement de l'ISF. "Macron, fais comme moi, taxe tes potes !" peut-on lire sur une pancarte fabriquée en carton.

Ils voulaient également aller au contact de clubs de dirigeants locaux, comme "Le Prisme" ou "Le Cercle de l'Union" à Lyon. Dans un communiqué le groupe de gilets jaunes lyonnais précise : "La dégradation de l'environnement et de la qualité de vie des français ont une même cause : un gouvernement néo-libéral qui collabore avec de grandes entreprises au détriment de la justice sociale et écologique qui nous concerne tous."

Le cortège a fait plusieurs pauses, rue de la République, devant des enseignes comme Mc Donald’s, Starbucks ou encore la Société Génrale, pour réclamer la fin de l'optimisation fiscale.
 
Les gilets jaunes lyonnais manifestent samedi 16 février à Lyon, dans une "marche pour voir le pouvoir". / © Mouloud Aissou / France 3 Rhône-Alpes
Les gilets jaunes lyonnais manifestent samedi 16 février à Lyon, dans une "marche pour voir le pouvoir". / © Mouloud Aissou / France 3 Rhône-Alpes

 

Sur le même sujet

Safari de Peaugres : Rhino, jeune rhinocéros blanc

Les + Lus