• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets Jaunes : plusieurs manifestations à Lyon, malgré l'interdiction de manifester

La manifestation des gilets jaunes de Lyon, le samedi 2 mars 2019. Photo d'archive. / © France 3 Rhône-Alpes
La manifestation des gilets jaunes de Lyon, le samedi 2 mars 2019. Photo d'archive. / © France 3 Rhône-Alpes

Alors que la manifestation régionale des Gilets Jaunes se tient à Roanne (Loire), plusieurs parcours sont prévus à Lyon, dont l'un pour réclamer le droit, de manifester. La presqu'île est interdit à tout rassemblement.

Par Renaud Gardette

C'est le premier rassemblement des Gilets Jaunes, depuis la promulgation de la loi dite anti-casseurs. A Lyon, tout un secteur de la Presqu’île, du nord de la place Bellecour au sud de la place des Terreaux, est interdit aux rassemblement, samedi 13 avril. Les contrevenants risquent une amende de 135 €.
 

Pour autant, deux cortèges sont prévus. A 13 h place Louis-Pradel, plusieurs organisations dont la Ligue des droits de l’homme du Rhône appellent à manifester, pour maintenir le droit de manifester. 

A 14 h, une manifestation des gilets jaunes doit s'élancer à partir de la place Antonin-Poncet.
 

"L'interdiction n'est que partielle"


Dans une interview accordée à nos collègues de France Info, Jean-Yves Sécheresse, adjoint au maire de la ville de Lyon en charge de la sécurité, assure que cette interdiction de manifester "n'est que partielle et limitée". 

"La mobilisation était très faible samedi dernier mais le climat était très lourd. Il y a beaucoup de travaux sur les espaces publics et bien entendu nous les protégeons pour que les gens puissent faire leurs courses. Les barrières sont systématiquement couchées, les services doivent une fois que les manifestants sont passés remettre en place l'ensemble du barriérage. Et puis, nous avons des chantiers qui ont déjà pris beaucoup de retard cela fait quatre mois que les manifestants sont présents tous les samedis à proximité de la place des Terreaux, qui est en travaux et qui sera probablement livrée avec du retard."

" Les gens pourront bien entendu manifester. L’interdiction n'est que partielle et limitée. Sur la presqu'île tous les quais sont autorisés, la place Bellecour aussi donc il ne s'agit pas d'interdire les manifestations. Il n'y aucun problème, le droit de manifester est bien entendu garanti. En revanche à partir du moment où ces manifestations ne sont pas autorisées, qu'elles n'ont pas d'itinéraire et qu'elles empruntent des cheminements problématiques, on voit bien que la parole des commerçants, qui protestent depuis de nombreuses semaines, a été entendue, à la fois par le préfet et le maire de Lyon."
 

Quel impact sur les commerces ?


Après plus de 20 samedis de manifestations, de nouveaux chiffres permettent de mesurer leurs impacts sur les commerces en Rhône Alpes:  30% des PME de la région ont déclaré une baisse de chiffre d’affaires en décembre, jusqu'à - 40%.
 



 

Sur le même sujet

Margerie-Chantagret : la 8e fête de la tonte des alpagas dans la Loire

Les + Lus