Important blocage attendu mardi à Lyon (Rhône) avec les manifestations régionale des éleveurs FNSEA

En février 2018, les éleveurs avaient déjà exprimé leur ras le bol. A l'époque, une trentaine de tracteurs s'étaient regroupés. Ce mardi, ils en annoncent plus d'une centaine / © France 3 Rhône-Alpes
En février 2018, les éleveurs avaient déjà exprimé leur ras le bol. A l'époque, une trentaine de tracteurs s'étaient regroupés. Ce mardi, ils en annoncent plus d'une centaine / © France 3 Rhône-Alpes

Mardi, deux manifestations d'éleveurs en colère devraient se retrouver à la préfecture du Rhône. La première quittera Brignais, l'autre La Tour-de-Salvagny. Rendez vous à partir de 10 heures pour demander des réponses à leurs inquiétudes au président de la République.

Par Daniel Pajonk

Le 22 octobre, à l'appel des FDSEA et des jeunes Agriculteurs du Rhône et des départements limitrophes, une mobilisation régionale est organisée pour "obtenir du Président de la République une réponse qu’il doit apporter aux milliers de paysans français tant l’heure est grave !", résume le porte-parole de la FDSEA du Rhône dans un communiqué de presse. 

En vrac, ils exigent des sanctions et condamnations sévères contre les intrusions en élevage et les représentants des associations anti-spécistes ;  l’échange local et la construction commune pour la mise en place de Zone de Non Traitement plutôt que des arbitrages nationaux qui ne sont pas en phase avec les contraintes de [leur] territoire, le soutien de [leur] charte. Ou encore la mise en place d’une véritable politique de souveraineté alimentaire française et européenne menacée par des produits ne respectant pas nos obligations de productions, ainsi que la mise en place d’accompagnement pour la transition écologique.

Les éleveurs veulent que soient stoppées les importations déloyales de viande bovine dans le cadre des accords libre-échange. Ils dénoncent les taxes des USA sur le vin : "encore un élément impactant notre compétitivité mondiale."
Enfin, ils demandent au gouvernement de ne pas déconsidérer les exploitations et les entreprises de la part des pouvoirs publics. 
 

Sur le même sujet

Chorale de Roanne/ASVEL : 69-73

Les + Lus