Inflation : "Ça fait cher", les abonnements aux transports en commun Lyonnais augmentent en 2024, certains vont dépasser les 70 euros mensuels

SYTRAL Mobilités, l'autorité organisatrice des transports de la métropole de Lyon a annoncé ce mardi 12 décembre une vaste augmentation des tarifs sur le réseau TCL (Transports en Commun Lyonnais) qui sera appliquée dès le début de l'année prochaine. Environ 60% des utilisateurs abonnés seront concernés par ces augmentations.

Dès le 1er janvier prochain, les abonnements TCL (Transports en Commun Lyonnais) vont augmenter. Certains abonnements vont même dépasser les 70 euros mensuels. 60% des usagers seront concernés.

Les tickets à l'unité épargnés

 L'augmentation était prévisible, car quasi annuelle, et elle vient d'être confirmée ce mardi 12 décembre. Et la nouvelle grille de tarif, appliquée dès le 1er janvier prochain n'épargne pas grand monde. Parmi les augmentations notables : 

  • Les abonnements des 11-17 ans augmentent de 70 centimes d'euros par mois. 
  • Les abonnements des 26 - 64 ans augmentent de 3€ par mois. 
  • Les abonnements des + de 65 ans augmentent d'1€60 par mois. 
  • Les tickets 24h et Famille augmentent de 20 centimes d'euros. 
  • Les tickets 48h augmentent de 40 centimes d'euros. 

Finalement, les tickets à l'unité valables 1h et les abonnements des 18-25 ans sont les principaux épargnés par cette augmentation massive, ils demeurent respectivement à 2€ et 25€/ mois. 

60% des usagers concernés

Sur les 500 000 abonnés du réseau, environ 300 000, soit 60%, vont devoir payer plus dès janvier prochain. Ceux que nous avons rencontré au lendemain de l'annonce des augmentations de tarifs, ont bien du mal à l'accepter. "Ça fait cher" nous dit une utilisatrice occasionnelle du réseau qui juge ces augmentations totalement incohérentes, "on nous dit de privilégier les transports en commun, de ne pas utiliser nos voitures, et en fin de compte on augmente les prix... pour moi ce n'est plus rentable". D'autres fustigent la qualité du réseau, qui s'est d'ailleurs infligé une bien mauvaise pub depuis l'automatisation du métro B. "Je comprendrais si le service TCL était parfait, mais les lignes sont tout le temps perturbées, et il y a tout le temps des bus supprimés... donc le service n'est même pas bon" déplore un utilisateur quotidien du réseau. 

La hausse du coût de l'énergie en partie responsable

De son côté, le Syndicat Mixte des Transports de l'Agglomération Lyonnaise (SYTRAL) explique ces augmentations par des hausses des coûts énergétiques, et des investissements pour continuer de développer le réseau. "Ça finance partiellement les projets de développement des transports collectifs, des lignes fortes. Les lignes de tramway qu'on construit pendant ce mandat, mais aussi celles qu'on a prévu de construire dans les mandats suivants", affirme Jean-Charles Kohlhaas, vice-président de SYTRAL, "Mais ça finance surtout l'exploitation. On a augmenté le nombre de kilomètres bus, même s'il reste encore, du fait de la pénurie de conducteurs, des services non assurés, on est au-dessus de l'offre nominale proposée il y a 1 an, et on va continuer de développer l'offre pour desservir tous les territoires". 

Pas sûr que cela adoucisse l'exaspération des utilisateurs, qui paient déjà le 2ème réseau de transport en commun le plus cher de France derrière Paris, et qui voient des évolutions plus modernes et plus écologiques chez nos voisins européens. En Allemagne par exemple, depuis mai 2023, tous les citoyens peuvent contracter un abonnement à 49€/ mois, pour un accès illimité aux bus, métros, trains locaux et régionaux.