La ville de Lyon a annoncé qu'il n'y aurait pas de "fan zone" pour les jeux olympiques cet été. La municipalité préfère proposer des activités en amont de la compétition et laisse les associations sportives organiser leurs propres animations.

L'été prochain, la ville n'accueillera donc pas de fan zone à l'occasion des JO de paris 2024, comme cela avait pourtant été imaginé un temps place Bellecour ou au parc de la tête d'or.

"C'est une période où il fait très chaud, la place Bellecour, elle, n'est pas adaptée à un événement en plein été, avec le risque de canicule", selon Julie Nublat-Faure, adjointe aux sports à la ville de Lyon. 

L'adjointe a également évoqué le coût des mesures de sécurité liées à l'événement, ""Les mesures de sécurité nécessaires ne convenaient pas au parc, où il aurait aussi fallu des mesures pour préserver l'environnement."

Buvettes, animations, écran géant

Lors de précédents événements sportifs comme la coupe du monde de foot ou l'Euro de foot, des structures avaient été installées sur la place Bellecour, en plein centre-ville. Un village avec ses accès contrôlés, des buvettes, des animations et un écran géant pour suivre les compétitions.

Une dynamique associative

Pas d'écran géant donc cette année. La ville préfère laisser les clubs sportifs se saisir de "l'opportunité pour diffuser dans leur club house les événements. Nous sommes dans une dynamique associative", a précisé l'adjointe aux sports.

"Pas raisonnable"

Pas de passage de la flamme olympique à Lyon, mais la flamme paralympique, elle, fera étape le 26 août à Lyon. Un choix clairement assumé par le président de la métropole lyonnaise. Dans un entretien à nos confrères du Figaro, le 23 juin 2023, Bruno Bernard avait expliqué : "180 000 euros pour une action de quelques heures sur le territoire, ce n'est pas raisonnable, car l'argent public, c'est important."

Ce choix avait été critiqué par les adversaires politiques de l'actuelle majorité écologiste.

Un événement interville

La ville, comme la métropole, a préféré des actions ludiques comme au Palais des Sports ou le temps d'une demi-journée, les participants ont accès à diverses activités, jusqu'au 10 avril. L'autre temps fort sera pour les "jeux métropolitains". Un événement sportif intervilles, gratuit et ouvert à tous, à partir du 3 mai jusqu'au 23 juin.

"Le bon plan de Lyon"

Côté compétition, la ville de Lyon se rassure avec onze matchs de foot qui se dérouleront au Groupama Stadium à Décines. La ville communique également sur la présence de plusieurs délégations étrangères sur son territoire en vue des préparations aux jeux.

L'office du tourisme, lui, vante la proximité avec Paris et le prix des hébergements : "c’est un bon plan pour éviter de dépenser des sommes astronomiques dans des logements au sein de la capitale qui est prise d’assaut."

L'adjointe aux sports rappelle que, pour cette année olympique, des opérations autour du sport santé sont programmées dans les écoles de la ville.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité