JO Paris 2024. 119 médailles pour la région Auvergne Rhône-Alpes depuis le début des jeux d'été

À cent jours des Jeux Olympiques, petit retour dans l'histoire des médaillés olympiques français. La région Auvergne-Rhône-Alpes est la troisième région de France à avoir rapporté des médailles avec un total de 119. Le département du Rhône, avec 49 médailles, arrive en tête de la région.

Dans un livre paru en novembre 2023, "JO d'été, tous les médaillés français de 1896 à nos jours" (Ed Talent Sport), l'auteur Stéphane Gachet a compilé tous les sportifs ayant rapporté les précieux sésames.

119 médailles pour la région et 49 pour le Rhône

Ils sont 1266 médaillés sur l'ensemble du territoire. On y découvre que la région Auvergne-Rhône-Alpes arrive en troisième position avec 119 médailles, après Paris et les Hauts-de-France. La densité de population et le nombre des équipements sportifs à disposition expliquent, en partie, ce podium. En région AURA, le Rhône remporte la palme avec 49 médailles, dont 11 en or.

Retrouvez le détail par département :

Made with Flourish

Le premier médaillé de la région

Le premier qui va briller, c'est un Lyonnais, en 1900. André Basset remporte, en équipe, une médaille d'argent dans une discipline qui vient de faire son entrée aux J.O. : le tir à la corde. Cette année-là, seules deux équipes s'affrontent. La France perd face à une équipe mixte Scandinave. La discipline faisait partie des épreuves dans la Grèce antique. Elle ne durera dans les olympiades que jusqu'en 1920.

Henri Cochet, le mousquetaire

Né en 1901 à Villeurbanne, Henri Cochet se passionne pour le tennis. Il fait ses débuts au Tennis Club de Lyon, avec son père. Il s'impose très vite dans le milieu. Il participe aux Jeux d'été de Paris en 1924 et remporte deux médailles d'argent, l'une en simple, l'autre en double. Il sera l'un des fameux "Quatre mousquetaires", il dominera le tennis mondial en 1928, en se classant numéro un.

Goldorak ramène le plus de médailles

Le plus médaillé dans le Rhône est un escrimeur. Philippe Riboud, surnommé "Goldorak", fait ses débuts au club du masque de fer à Lyon. Il remportera en tout six médailles lors de ses participations aux jeux, dont deux en or. L'histoire de l'escrime est étroitement liée à celle des Jeux Olympiques. Le club le masque de Fer, situé dans le 6ᵉ arrondissement de Lyon, peut s'enorgueillir d'avoir formé plusieurs champions. Le club, fondé en 1910, est l'un des meilleurs en France, voire en Europe.

Manaudou remporte le triplé  : or, argent, bronze

Elle est née à Villeurbanne et a souvent alimenté la Une des journaux sportifs et les pages people. Laure Manaudou, nageuse hors pair, remporte ses médailles à Athènes, en 2004. Elle marque les esprits avec trois médailles. Une en or sur le 400 mètres nage libre, l'argent sur 800 mètres nage libre et le bronze sur 100 mètres dos. Elle donne à la France sa première médaille d'or dans une épreuve de natation. Après ses déboires avec ses entraîneurs et sa vie privée, elle annonce sa retraite sportive en 2013. C'est elle qui a été choisie pour porter la première, la flamme, au départ d'Olympe, le 16 avril.

Pour aller plus loin

Nos confrères du journal l'équipe se sont amusés à classer, par noms et par département, les sportifs qui ont marqué l'histoire près de chez vous. Plus insolite, sur notre site Franceinfo, vous pourrez découvrir le palmarès des prénoms, l'âge moyen ou le métier des sportifs qui ont participé aux jeux.

À cent jours de la cérémonie d'ouverture, le comité national olympique a déjà sélectionné soixante athlètes et met à jour la liste des participants. À leur tour d'entrer dans l'histoire.