• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Journées nationales de la Macula : dépistage à l'hôpital lyonnais de la Croix-Rousse !

© France 3 RA
© France 3 RA

Depuis lundi, les Journées nationales de la Macula ont lieu un peu partout dans les hôpitaux français. A Lyon, c'est le centre hospitalier de la Croix-Rousse qui organise un dépistage gratuit et rapide des maladies de la macula, minuscule zone de la rétine. 

Par Dolores Mazzola


Les journées nationales de la macula ont lieu du 26 au 30 juin. Leur but: informer les gens et encourager le dépistage, non seulement de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge) mais aussi de la maculopathie diabétique (400 000 cas) et de l'occlusion veineuse rétinienne (moins fréquente, nombre de cas inconnu). Le point commun de ces maladies: elles touchent la macula, minuscule zone de la rétine essentielle à la vision des détails. Les dépister tôt permet de freiner leur évolution. La DMLA ne se guérit pas. 

© France 3 RA
© France 3 RA

La DMLA est une maladie liée à un vieillissement de cette zone centrale de la rétine appelée macula. Elle se traduit par une perte progressive de la vision centrale. Cette maladie dégénérative de la rétine évolue de manière chronique. Les malades atteints de DMLA ne sont jamais complètement aveugles, ils ne sont pas plongés dans un noir total. Mais une tache sombre s'installe au centre de la vision et peut les handicaper dans les actions du quotidien: lire, écrire, voir les visages ou reconnaître les détails. Le plus souvent la maladie est silencieuse. Outre la fameuse tache sombre, la vision déformée des lignes droites est un autre symptôme de la DMLA. Un examen du fond de l'oeil pratiqué par un ophtalmologiste est le moyen de détecter la DMLA. Il est rapide et indolore. 
© France 3 RA
© France 3 RA


En France, 1,5 à 2 millions de personnes sont atteintes de DMLA, première cause de malvoyance chez les plus de 50 ans. Depuis neuf ans, le service ophtalmologie de cet hôpital lyonnais, spécialisé dans les maladies de la rétine, procède à ce dépistage indispensable à partir de 50 ans.
Journées nationales de la Macula : dépistage à l'hôpital de la Croix-Rousse !
Edition locale du Grand Lyon - 26/6/17 - France 3 RA

Existe-t-il des traitements ? Les traitements par injection ne conviennent qu'à l'une des deux formes de la maladie: la DMLA dite humide. Ils permettent de la stabiliser. L'autre forme, dite "sèche", est encore incurable. Des pistes de recherche existent, comme les cellules souches ou les implants rétiniens, mais leur utilisation généralisée n'est pas pour tout de suite. Une alimentation riche en oméga 3 et en lutéine peut aider à prévenir l'apparition de ces maladies.

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus