Juteux trafic de drogue à Lyon (9e) : les affaires se faisaient en famille

Ce sont six personnes qui ont été interpellées dont trois membres d'une même famille, dans l'enquête sur un trafic de drogue établi dans le 9e arrondissement de Lyon. Le trafic aurait permis d'écouler 150 kg de résine de cannabis en deux ans. Le point de deal aurait généré plus de 400.000 euros. 
Six personnes interpellées dont trois membres d'une même famille, dans l'enquête sur un trafic de drogue établi dans le 9e arrondissement de Lyon.
Six personnes interpellées dont trois membres d'une même famille, dans l'enquête sur un trafic de drogue établi dans le 9e arrondissement de Lyon. © maxppp
Après plusieurs semaines d'enquête, la police a mis au jour un trafic de drogue dont les protagonistes sévissaient dans le 9e arrondissement de Lyon. Des interpellations ont eu lieu. 

Depuis début octobre, un homme de 58 ans était dans le collimateur de la police. Une surveillance avait été mise en place rue Duport, aux abords de son domicile. Les enquêteurs soupçonnaient le fils de ce quinquagénaire d'utiliser son appartement du quartier de la Duchère comme point de revente de produits stupéfiants. Rapidement, ils ont effectivement constaté de nombreuses allées et venues. Lors de cette surveillance, le fournisseur présumé de résine de cannabis a également été identifié : un Vénissian de 30 ans, originaire du quartier Jules Guesde.

Lundi 23 novembre, les policiers sont passés à l'action. Ils ont arrêté deux clients venus se fournir sur ce point de deal du 9e arrondissement. Cette arrestation a donné lieu dès le lendemain à l'interpellation des principaux protagonistes de cette affaire de trafic de drogue. D'importants moyens ont été déployés : les enquêteurs ont bénéficié de l’assistance du RAID, de la BAC, d'une brigade canine et du  GLSES (groupe de lutte contre les stupéfiants et l’économie souterraine).

Saisie de drogue et d'argent


Les différentes perquisitions menées à la suite de ces interpellations ont donné lieu à des saisies. Ainsi, au domicile du père du revendeur, les enquêteurs ont mis la main sur 270 grammes de cannabis conditionnés pour la revente, ainsi que sur deux armes de poing. Au domicile du revendeur, les forces de l'ordre ont saisi 2000 euros en espèce et pour 80.000 euros de jeux et paris sportifs.

Mais aussi, plus de 2 kg de résine de cannabis, 75 grammes de cocaïne et 1000 euros en espèces ont été saisis chez un fournisseur présumé à Vénissieux. Enfin, un autre individu soupçonné d'être un fournisseur a également été identifié. Les enquêteurs ont saisi à son domicile de Limonest près de 1,2 kg d'herbe de cannabis, prête à la revente. 

Le revendeur était actif depuis quatre ans


L’enquête a permis d’établir que le revendeur était actif depuis 2015. Les policiers du GLSES ont évalué le chiffre d'affaires généré par ce point de deal du 9e arrondissement de Lyon : plus de 400.000 euros pour près de 150 kilos de résine de cannabis écoulés. Une estimation qui concerne seulement les deux dernières années écoulées.

Au final, six personnes, dont le revendeur et trois membres de sa famille et ses deux fournisseurs, ont été présentées au parquet le vendredi 27 novembre en vue de l’ouverture d’une information judiciaire. Mis en examen, le revendeur, un de ses frères et les deux fournisseurs ont été placés sous mandat de dépôt.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers police société sécurité