Karim Benzema accusé d'être en lien avec les Frères musulmans par Gérald Darmanin, son avocat envisage de porter plainte

L’attaquant Karim Benzema a été accusé par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin d’être en lien avec les Frères musulmans. Des propos qui font suite à un post Twitter du footballeur soutenant les victimes de Gaza. L'avocat du joueur de 35 ans envisage de porter plainte.

"Karim Benzema est en lien, on le sait tous, notoire, avec les Frères musulmans", a déclaré Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, sur la chaîne de télévision CNews. Des propos qui font suite à un post sur X (ex-Twitter) du footballeur lyonnais soutenant les victimes de Gaza. Toutes nos prières pour les habitants de Gaza victimes une fois de plus de ces bombardements injustes qui n’épargnent ni femmes ni enfants.”, a-t-il publié le 15 octobre dernier. 

Interrogé par l'AFP sur une éventuelle saisie de la justice par le ministre, son entourage a répondu que les "prises de position" du joueur "ne relevaient pas de poursuites judiciaires". "Mais, a-t-on ajouté, elles constituent un signal particulièrement flou de la part d'un sportif bénéficiant d'une telle audience".

L'avocat du joueur envisage de porter plainte

"Prier le 15 octobre pour des populations civiles sous les bombes qui n'épargnent ni les femmes ni les enfants ne constitue évidemment ni propagande pour le Hamas, ni complicité de terrorisme ni actes de collaboration", a soutenu Me Vigier, avocat de Karim Benzema, auprès de l’AFP. 

"C'est, je veux le croire, la compassion naturelle en face de ce que beaucoup qualifient aujourd'hui de crimes de guerre qui se commettent à Gaza, mais qui n'enlève rien à l'horreur des actes terroristes du 7 octobre, qui ne se discute pas", a-t-il ajouté, en envisageant de déposer plainte contre M. Darmanin pour diffamation ou injure publique.

“Une lente dérive des prises de position de Karim Benzema”

"Depuis plusieurs années, nous constatons une lente dérive des prises de position de Karim Benzema vers un islam dur, rigoriste, caractéristique de l'idéologie frériste consistant à diffuser les normes islamiques dans différents espaces de la société, notamment dans le sport", a-t-on poursuivi dans l'entourage du ministre.

Par exemple, son refus de chanter la Marseillaise lors de sélections en équipe de France, son "prosélytisme sur les réseaux sociaux autour du culte musulman, comme le jeûne, la prière, le pèlerinage à la Mecque" ou son "soutien à la publication du combattant Russe de MMA Khabib Nurmagomedov, véritable appel à la haine à la suite de la publication de caricatures du prophète Mahomet dans la presse française".

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité