La Ville de Lyon assume son choix de baisser la subvention à l'Opéra de Lyon de 500 000 euros

La ville de lyon a décidé de baisser de 500 000 euros la subvention municipale allouée à l'Opéra de lyon. Elle justifie ce choix par une meilleure répartition des aides entre secteurs subventionnés et indépendants. 

l'Opéra de Lyon vit mal la perte de 500 000 euros de subvention municipale, sur un total de 18 millions d'euros
l'Opéra de Lyon vit mal la perte de 500 000 euros de subvention municipale, sur un total de 18 millions d'euros © Thierry Swiderski

D'un côté, une mairie, qui arbitre en faveur de secteurs moins subventionnés et indépendants, et de l'autre une institution qui se dit surprise et s'interroge.

En apprenant une baisse de 500 000 euros (sur 38 millions d'euros de budget annuel) de l'Opéra, son directeur, Serge Dorny, a vivement réagit dans un communiqué presque politique, où il écrit : "Cette baisse annoncée surprend et pose la question de nos assemblées délibérantes et du débat démocratique". 

serge Dorny, directeur de l'Opéra de Lyon, a réagit par communiqué
serge Dorny, directeur de l'Opéra de Lyon, a réagit par communiqué

Nathalie Perrin Gilbert, désormais adjointe à la culture de Lyon, assume sa décision comme la méthode. Elle parle d'un budget -à l'époque du vote en décembre 2020- seulement prévisionnel. "M. Dorny est directeur de l'Opéra depuis des années. Il sait très bien comment cela se passe. En décembre a été présenté un budget primitif. Je n'avais pas alors les éléments pour dire quelle serait la position de la Ville de Lyon. Et d'ailleurs je ne me suis engagée à aucun moment lors de cette réunion."

Nathalie Perrin-Gilbert, adjointe à la culture à la Ville de Lyon, assume cette décision
Nathalie Perrin-Gilbert, adjointe à la culture à la Ville de Lyon, assume cette décision © Thierry Swiderski

Ces 500 000 euros seront redistribués par la Ville en faveur de l'émergence de la création du cinéma. Malgré cette baisse, la Ville de Lyon reste la principale source de financement de l'Opéra avec 18 millions d'euros de subvention.

Pour l'opposition, cet arbitrage est une mauvaise idée. Selon Etienne Blanc, président du groupe "Droite, centre et indépendants" au conseil municipal lyonnais, cette décision affaiblit l'institution. "Cette somme permet de porter un certain nombre de services utiles à l'opéra" explique-t-il. "500 000 euros, c'est quelquechose de très important" ajoute-t-il.

 Etienne Blanc, président du groupe Droite, centre et indépendants au conseil municipal : "500 000 euros, c'est quelque chose d'important"
Etienne Blanc, président du groupe Droite, centre et indépendants au conseil municipal : "500 000 euros, c'est quelque chose d'important" © Thierry Swiderski

Ce changement dans la relation entre les deux institutons ne sera sans doute pas le dernier. La Ville met en effet du personnel municipal à la disposition de l'Opéra. Un usage qui est dans le colimateur de la Cour des comptes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture opéra musique politique