Lyon : 4500 habitants évacués pour retirer un obus de la seconde guerre mondiale

Le dimanche 7 mars prochain, 4 500 habitants du 9e arrondissement de Lyon seront évacués par sécurité, le temps de procéder à l'évacuation d'une bombe datant de la seconde guerre mondiale découverte sur un chantier.

En juillet 2017, une bombe similaire avait été désamorcée par les démineurs à Vénissieux, près de Lyon.
En juillet 2017, une bombe similaire avait été désamorcée par les démineurs à Vénissieux, près de Lyon. © Joël Philippon / Maxppp

C'est une opération hors-norme qui se prépare à Vaise, dans le 9e arrondissement de Lyon. Suite à la découverte d'un obus sur un chantier, au niveau de la rue Transversale, une opération de désamorçage et d’enlèvement est prévue le dimanche 7 mars prochain au matin. 4 500 personnes devront temporairement quitter les lieux par mesure de sécurité.

 

Pas de danger

Selon les services de la ville de Lyon, l'engin explosif "ne présente plus de danger" actuellement, celui-ci ayant été sécurisé et enseveli profondément. Mais durant l’intervention de la Sécurité civile pour le désamorcer définitivement et le déplacer, tous les abords du site devront au préalable avoir été évacués, soit près de 3 000 foyers de Vaise. "Cette opération impose la mise en place d’un périmètre de sécurité et l’évacuation de toutes les personnes présentes, sans exception, de 8h30 à 12h30", explique la ville. En lien avec la préfecture, la mairie d'arrondissement se prépare depuis plusieurs jours à cette immense mobilisation, à un peu plus d'une semaine du jour J. 

 

Recensement général

Les pouvoirs publics doivent comptabiliser tous les habitants qui peuvent quitter leur domicile par leurs propres moyens, et ceux qui doivent être accueillis dans des établissements publics. Selon les besoins, 4 gymnases et une salle de la mairie pourront être mis à disposition. Une centaine de résidents d'un foyer d'accueil médicalisé seront pris en charge sur un autre site. Les particuliers peuvent remplir un formulaire en ligne pour être recensés. Pour les autres, un porte-à-porte est en cours, par des agents mandatés par la ville, pour récolter ces informations. "On poursuit le recensement, on en est à 75% de réponses environ", explique un membre du cabinet de la mairie.

 

Opération exceptionnelle

Si des bombes d'aviations datant de la seconde guerre mondiale sont régulièrement mises au jour dans la métropole de Lyon, nécessitant à chaque fois une évacuation temporaire, cette opération est d'une ampleur exceptionnelle. Au petit matin du 7 mars, les effectifs de police nationale et municipale procèderont à l'évacuation totale des 4500 habitants concernés. La préfecture du Rhône indique qu'elle donnera des précisions prochainement sur son dispositif. Mais à ce stade, la date de l'opération reste conditionnée au contexte sanitaire lié au Covid-19. L'opération, qui était initialement prévue fin 2020, avait été repoussée pour cause de confinement...

Pour toute question, les riverains peuvent contacter le centre de contact Lyon en direct au 04 72 10 30 30.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société