Ce mardi 30 juin, deux semaines après l'annonce par la direction du groupe Cenntro Motors (ex-Sitl) de 263 licenciements sur 380 postes. Des salariés sont confrontés à des retards de versement de leurs salaires. Certains n'ont touché que le quart de leur salaire.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les trois quarts des salariés de Cenntro Motors sont en chômage partiel depuis plus d'un an. Ce matin, empruntant les transports en commun, sans autorisation de manifester, des salariés de Cenntro Motors se sont rendus à la Direccte pour attirer l'attention des pouvoirs publics sur leur situation, exprimer leurs inquiétudes concernant les mesures d'accompagnement des licenciements mais aussi aborder la question des primes supra-légales. Ils étaient une centaine de salaréis, accompagnés de représentants syndicaux... 

reportage D.Pajonk, P.Lachaux, C.Thomas - 30/6/15

Intervenants dans le reportage
1 - Eric Butty - Intersyndicale Cenntro Motors
2 - Serge Mendez - employé
3 - Philippe Goquillot - Comité d'entreprise Cenntro Motors