Lyon : L'association Second Souffle vient en aide aux entrepreneurs en difficulté

Chaque année 1400 entreprises déposent le bilan à Lyon. "Second souffle" accompagne les entrepreneurs avant les procédures pour aider la cessation d'activité... Le maître mot de l'association : "entrepreneurs ne restez pas seuls face aux difficultés". 
Guillaume Bourdon, président de second souffle Lyon était l'invité d'entre deux à 11h53 ce lundi 2 novembre
Guillaume Bourdon, président de second souffle Lyon était l'invité d'entre deux à 11h53 ce lundi 2 novembre
"Nous ce qui nous intéresse c'est l'homme ou la femme qui est derrière l'entrepreneur". Guillaume Bourdon, le président de Second Souffle Lyon est aux côtés des entepreneurs en difficulté. Fort de son expérience d'une liquidation judiciaire difficile en 2012, il a décidé de créer à Lyon cette association de bénévoles, afin d'accompagner au mieux les chefs d'entreprises sur le chemin de la cessation d'activité. Objectif : les aider à liquider ou rebondir. "Nous répondons à trois principaux objectifs : rompre l'isolement, l'organiser le chaos et baliser le chemin".

Depuis sa création Second Souffle a aidé plus de 250 entrepreneurs dans cette période délicate de la liquidation. Chaque année, 60 chefs d'entreprises contactent l'association, "aucun d'entre nous n'est préparé à un arrêt brutal, il faut que nous soyons aidés et capables ensuite de recréer de la valeur."
 

"Arrêter une entreprise, ce n'est pas un échec"

Le premier réflexe d'un chef d'entreprise en difficulté est de s'isoler et de culpabiliser. "On a honte, on ne va pas demander d'aide", Second Souffle est donc là pour rompre cet isolement, "cette période est violente à traverser, un regard extérieur et l'aide d'experts organisent les choses. Nous sommes là pour sauver l'entrepreneur, arrêter une entreprise n'est pas un échec, le côté jusqu'au boutiste qu'on loue chez eux est trop dangereux." Il vaut mieux anticiper, consulter et se faire aider pour traverser au mieux la cessation et rebondir sur autre chose après.

Chaque année Second Souffle vient en aide à près de 60 entrepreneurs, un chiffre déjà atteint pour 2020 et qui devrait dépasser les 120 en 2021. Toutefois, au regard des 1400 liquidations prononcées par le tribunal de commerce de Lyon par an, on voit qu'il reste bon nombre de chefs d'entreprises qui ne poussent pas la porte de l'association, si tous n'ont pas besoin d'aide, une grande partie n'ose pas, " c'est pour cela que l'on se bat avec le tribunal et avec le Medef etc.. pour dire n'ayez pas peur, n'ayez pas honte, et appellez quand vous avez une interrogation, nous viendrons vous aider avec nos experts, le tribunal de commerce est loin d'être un ennemi, il est là pour vous aider surtout en cette période".

Un numéro vert est à la disposition des chefs d'entreprise : 0801 280 250
 
Entre deux avec Guillaume Bourdon, président de l'association Second Souffle

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie crise économique vie associative société