Lyon : le comédien Jean-Marc Avocat s'est éteint

Le comédien lyonnais Jean-Marc Avocat est décédé dans la nuit du 4 au 5 octobre à l’Hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon. Agé de 72 ans, il a été victime des suites d'un infarctus. Il devait se produire mardi à Alès. Le metteur en scène Emmanuel Meirieu a annoncé le décès de son ami.

Lyon : le comédien Jean-Marc Avocat devant le théâtre des Célestins - archives
Lyon : le comédien Jean-Marc Avocat devant le théâtre des Célestins - archives © maxppp
Jean-Marc Avocat s'est éteint dans la nuit du 4 au 5 octobre dernier après près d'un demi-siècle passé sur les planches, au cinéma ou sur petit écran. Le comédien lyonnais a succombé aux suites d'un infarctus. C'est le metteur en scène Emmanuel Meurieu qui a fait part de son décès dans un long message posté sur Facebook. 

"Il voulait la jouer cette représentation..."

Le comédien lyonnais devait jouer ce mardi 6 octobre sur la scène nationale du Cratère, Scène Nationale d’Alès dans "Le Traître", pièce mise en scène par Emmanuel Meirieu. Mais le comédien a été victime d'un malaise quelques jours avant à son domicile. Au bout de deux jours, il a fini par appeler son ami pour le prévenir "qu'il avait perdu connaissance dans la nuit de vendredi, qu'il était tombé, et qu'il était resté allongé comme ça, sur son carrelage, pendant 48 heures, sans boire, sans manger. Je crois qu'il a attendu la dernière minute pour me le dire. Il voulait jouer," écrit le metteur en scène.

Et Emmanuel Meirieu poursuit : "Il m'a dit qu'"il était couvert d'ecchymoses, à cause de la chute, mais que ça irait bien avec le rôle qu'il devait jouer demain." Il serait là. Il voulait jouer. "Il pouvait la tenir". C'est Emmanuel Meirieu qui a prévenu les secours... "Il m'a demandé de ne pas prévenir le samu, les pompiers. Parce qu'ils “le garderaient". Il voulait la jouer cette représentation. Je lui ai expliqué qu'il fallait, qu'il fallait le secourir, mais que j'arrivais, que je serais là, avec lui, à l'hôpital. Il a accepté."

Dans son hommage, le metteur en scène est revenu sur les derniers moments de son ami: "Je suis peut-être parmi les derniers familiers à lui avoir parlé. Il me répétait au téléphone : "Je ne veux pas capituler".  "Aux urgences (...) je n'ai pas pu toucher sa main, je n'ai pas pu le regarder et il n'a pas pu sentir mon regard sur lui, c'est comme ça."
 

Il s'appelait Jean-Marc Avocat. Adieu mon ami. Adieu "mon traître", le plus beau de tous les traîtres.

 

Durant huit ans, Jean-Marc Avocat a tenu le rôle principal dans "Mon Traître", pièce mise en scène par Emmanuel Meirieu et inspirée du roman éponyme de Sorj Chalandon.
Jean-Marc Avocat avait commencé sa carrière en 1974 dans le film d’André Cayatte, Le Verdict. Il était apparu dans de nombreux longs-métrages. Il s'est notamment illustré sur grand écran devant les caméras de Claude Berri (Le Mâle du siècle) et Yves Boisset (Allons z'enfants). Le comédien lyonnais a également figuré aux génériques de nombreuses séries populaires telles que Louis la Brocante, Le Retour d'Arsène Lupin ou, plus récemment, la série anthologique France 2 Accusé. Plus récemment, il incarnait aussi un personnage dans la saison 6 de la série culte Kaamelott. 

Le comédien lyonnais était particulièrement actif sur les planches. Jean-Marc Avocat s'est illustré dans un répertoire de grands classiques sous la direction de Roger Planchon et a collaboré avec de nombreux metteurs en scène. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société culture