Lyon : donner son ticket de transport, délit ou acte de solidarité?

Laisser son ticket validé est passible de 150 euros d'amende / © France 3 Aura
Laisser son ticket validé est passible de 150 euros d'amende / © France 3 Aura

Un collectif demande au Sytral de ne plus considérer le don d'un ticket validé comme une fraude. Une action "non-violente" est prévue ce lundi 24 septembre, métro Bellecour à Lyon. Les usagers sont invités à poser leurs tickets validés et à les photographier. 

Par Alexandra Marie


Une action citoyenne est organisée ce lundi métro Bellecour à Lyon par le Man ( Mouvement pour une Alternative non Violente) sous l'intitulé "la soldarité n'est pas un délit".
 
Donner son ticket validé, un usage courant à Lyon mais aussi une infraction
Intervenants : Guillaume Gamblin membre du Mouvement pour une AlternativeNon-violente (MAN)/ Fouziya Bouzerda présidente du SYTRAL - France 3 Rhône-Alpes  - Reportage Myriam Figureau/ Arnaud Jacques


Ce collectif  parle d'une "action de désobéissance civile" et appelle à se rassembler entre 18h et 20 h métro Bellecour pour prendre un maximum de photos de tickets validés posés sur le réseau et les faire circuler sur Internet. 

Pas un délit mais un signe de solidarité


Aujourd'hui d'après la réglementation, il est interdit de céder à titre onéreux ou gratuit à des fins de transport un titre préalablement validé.
En d'autres termes, le ticket est donc incessible. Toute personne donnant son ticket validé se place en situation de fraude et risque jusqu'à 150 euros d'amende. 


"Pourtant, laisser son ticket encore valable à d’autres personnes n'est pas un délit pour nous mais un signe de solidarité avec tous ceux qui notamment ne peuvent pas payer les transports" s'offusque le Mouvement pour une Alternative Non violente de Lyon dans son communiqué. 


 

"Nous demandons au Sytral d’annuler au plus vite cette règle injuste, qui semble motivée par la loi du profit maximal. 
Nous voulons que les valeurs de solidarité, de justice sociale et de lutte contre l’exclusion soient encouragées et non plus criminalisées."

 

Poser son ticket ou le donner en main propre 


Les internautes ont déjà commencé à mettre en ligne des photos de tickets posés sur les portiques. Certains précisent qu'ils préfèrent donner leur ticket directement aux passagers suivants. 

Une pétition lancée il y a un an a réuni plus de 10 000 signatures pour demander au Sytral de suspendre cette infraction. 

Par le passé plusieurs autres campagnes ont été lancées et des affiches et stickers affichés dans les réseaux de Transport. 


Un trafic de revente de ticket 

Dans de nombreuses stations, un trafic de revente de tickets usagés s'est également mis en place. 

Afin de ne pas encourager ce marché parallèle le Sytral rappelle que laisser son ticket constitue bien une fraude et qu'un tarif de solidarité a été mis en place sur critères sociaux. 



 

Sur le même sujet

Les + Lus