Municipales 2020. Comprendre le double vote dans la Métropole et ses communes, une première en France

Dans les 59 communes de l'agglomération de Lyon, les électeurs devront voter deux fois à chaque tour : une fois pour élire les conseillers municipaux, une autre pour désigner les conseillers métropolitains. Ce sera la première élection au suffrage universel direct de cette assemblée. / © JC Adde, France 3 Grand Lyon
Dans les 59 communes de l'agglomération de Lyon, les électeurs devront voter deux fois à chaque tour : une fois pour élire les conseillers municipaux, une autre pour désigner les conseillers métropolitains. Ce sera la première élection au suffrage universel direct de cette assemblée. / © JC Adde, France 3 Grand Lyon

Dans les 59 communes et arrondissements de la Métropole de Lyon, les électeurs devront voter deux fois à chaque tour : une fois pour élire les conseillers municipaux, une autre pour désigner les conseillers métropolitains. Ce sera la première élection au suffrage universel direct de cette assemblée.

Par Christian Conxicoeur

Sur les marchés de la Métropole, nos journalistes chargés de "couvrir" les prochaines élections ont pu constater que les militants et candidats le répètent comme une ritournelle : "vous savez que vous aurez deux bulletins à introduire dans les urnes le 15 et le 22 mars ?".  Et les badauds d'acquiescer ... plus ou moins.

Parce que certains le reconnaissent à demi-mot : ils ne se sont pas franchement intéressés aux prochaines élections compte tenu des récentes grèves, des manifestations, des modalités de la réforme des retraites. Alors le double vote dans les 59 communes et arrondissements de la Métropole de Lyon ... pensez-donc! 
 

Une élection des conseillers métropolitains au suffrage universel, une première


Pourtant, c'est bien à une première nationale à laquelle ils auront l'honneur de participer en mars : l'élection de conseillers municipaux et métropolitains, ces derniers, élus pour la première fois au suffrage universel. L'enjeu : désigner les maires des communes et le patron de la seule Métropole de France.
 

Une double dose de vote


Alors comment ça marche ? Paul Bacot, Professeur des universités émérite à Sciences Po Lyon nous donne les clés. Les 15 et 22 mars, "les gens vont voter deux fois, dans deux urnes, et passer deux fois dans l'isoloir. Il y aura sur un bulletin une liste pour (élire) les conseillers municipaux et de l'autre côté une liste pour un morceau, en quelque sorte, de conseil de la Métropole, dans le cadre d'une ciconscription". 

Car dans la Métropole, deux cartes se superposent : celle des 59 communes et arrondissements de Lyon pour les élections municipales, et les 14 circonscriptions métropolitaines.
 

Quelles compétences reste-t-il aux maires ?


Les communes détiennent un certain nombre de compétences traditionnelles que sont l'Etat Civil, l'organisation des élections et la protection de l'ordre public local (stationnement, prévention de la délinquance, éventuellement police municipale).

On trouve aussi les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS), la création, l'entretien et la gestion des écoles maternelles et élémentaires, des médiathèques, des relais d'assistantes maternelles, des équipements sportifs, les personnels ATOSS et des ATSEM, l’accueil périscolaire, les cantines et de l’accueil de loisirs.

Côté urbanisme, ne reste en revanche que l'enregistrement des demandes de permis de construire et des autres autorisations d’occupation des sols.
 

Des pouvoirs très étendus pour la Métropole


La Métropole de Lyon, créée le 1er janvier 2015, remplace la communauté urbaine de Lyon et le département du Rhône, dans les limites de son territoire. De fait, elle en cumule les compétences (aménagement urbain, transport, habitat ... pour la partie issue de la communauté urbain ; insertion, personnes âgées, collèges pour celle issue du département du Rhône).

Par la loi d'autres prérogatives lui ont été confiées (création et gestion d'équipements culturels, gestion de milieux aquatiques, etc).
 
 

Qui peut voter ?

Peuvent voter pour ces élections, tous les citoyens français et les ressortissants d'un pays de l'Union Européenne majeurs, inscrits sur une liste électorale (pour les nationaux) ou sur une liste complémentaire municipale (pour les ressortissants de l'UE).

Les votants devront être majeurs au plus tard la veille du jour du scrutin, soit au plus tard le 14 mars 2020. Pas de chance, si votre 18ème anniversaire coïncide avec la date du scrutin, vous ne pourrez donc pas prendre part au vote lors de ce tour de scrutin.

En revanche, siv vous êtes majeur au plus tard la veille du second tour du scrutin, soit le 21 mars 2020, vous serez autorisez à voter uniquement pour ce tour.

L'inscription sur les listes électorales sera possible jusqu'au sixième vendredi précédant le scrutin soit jusqu'au vendredi 7 février 2020. Cliquez ici pour s'inscrire en ligne sur les listes électorales.

Sur le même sujet

Les + Lus