Lyon : Fin du service d’auto-partage Bluely à partir du 31 août prochain 

Il aura rendu service à de nombreux usagers mais à la fin de l’été ce sera fini. Bluely, le service d’auto-partage 100% électrique fermera définitivement. Une décision du groupe Bolloré 
BlueLy c'est fini à Lyon.
BlueLy c'est fini à Lyon. © Maxime JEGAT / MaxPPP
Près de 300 voitures et une centaine de stations… Bluely était à disposition des Lyonnais depuis 2013.
La métropole de Lyon avait alors mis en service ces voitures 100% électrique du groupe Bolloré en auto-partage. Le service était payant, via un abonnement à l’année ou au mois.

L'autopartage n'est pas mort à Lyon

Dans un premier temps, les villes de Lyon et de Villeurbanne ont été les premières à en bénéficier. Puis rapidement, le service a été étendu à d’autres communes. Bluely n’étant pas encadré par une délégation de service public, l’auto-partage était entièrement géré par le groupe Bolloré.
Pas question d’en rester là pour la Métropole de Lyon. Elle souhaite déployer un nouveau dispositif d’auto-partage basé sur l’existant.
Via un communiqué de presse, Bruno Bernard, le Président de la Métropole affirme "commencé à discuter avec EasyVia, filiale EDF déjà implantée sur le territoire pour l’installation et l’exploitation des bornes de recharge électriques. Nous avons également demandé à Lyon Parc Auto, qui fournit déjà un service d’auto-partage, d’envisager l’amélioration de son offre, en proposant aux habitants de la Métropole une extension de son parc automobile, du thermique à l’électrique".

Le service d’auto-partage devrait donc se poursuivre… mais différemment… 




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie trafic routier transports circulation