Lyon : Fuite de GPL dans une station service aux abords du périphérique

Fuite de gaz dans une station service, située sur le boulevard Laurent Bonnevay, entre Lyon et Bron. 41 sapeurs-pompiers ont été déployés et un périmètre de sécurité a été installé. Des opérations de pompage étaient en cours vers 15h. La fuite est maîtrisée mais l'intervention n'est pas terminée.

Lyon : Fuite de GPL dans une station service aux abords du périphérique Laurent Bonnevay, à Bron. 41 pompiers sur place et des lances à eau en action en prévention. (16/12/20)
Lyon : Fuite de GPL dans une station service aux abords du périphérique Laurent Bonnevay, à Bron. 41 pompiers sur place et des lances à eau en action en prévention. (16/12/20) © Quentin Monaton

Le risque d'une fuite de GPL, c'est une inflammation, et une explosion. C'est pourquoi un périmètre de sécurité a été installé. Les pompiers ont ensuite mis en action des lances à eau, en prévention. La fuite a été maîtrisée mais l'intervention s'annonce longue. 

Ce mercredi 16 décembre 2020, vers 13 heures environ, un périmètre de sécurité a été activé autour d'une station service, située aux abords du périphérique Laurent Bonnevay, entre Lyon et Bron. Il s'agit d'une fuite de GPL, du gaz de pétrole liquéfié, qui contient des hydrocarbures. La fuite a été localisée sur une canalisation en sortie de cuve. 

Large périmètre de sécurité

Une quarantaine de sapeurs-pompiers ont alors été dépêchés sur place, et "un large périmètre de sécurité" a été installé, aux alentours de la rue du 19 mars 1962 à Bron, là où se situe la station-service. Ce sont les pompiers de Gerland, Cusset et Saint-Priest qui ont été déployés pour venir à bout de cette fuite de carburant. 

Un large périmètre de sécurité a été activé autour d'une station service, aux abords du périphérique entre Lyon et Bron. La raison ? Une fuite de GPL.
Un large périmètre de sécurité a été activé autour d'une station service, aux abords du périphérique entre Lyon et Bron. La raison ? Une fuite de GPL. © Quentin Monaton

La station service se situe au bord du périphérique Laurent Bonnevay. 

A 14 heures, le périmètre de sécurité était toujours actif pour cette fuite. La police recommandait d'éviter le secteur, afin de ne pas gêner l'intervention des forces de secours et de sécurité. Les accès au périphérique ont été fermés dans le secteur.

Vers 15 heures, le périmètre de sécurité ne concernait finalement plus que la seule station-service. Il s'agissait ainsi de garantir l'opération de pompage de carburant. La police indiquait qu'il n'y avait aucune répercussion sur la circulation. 

Une opération rare  

C'est une opération très rare, sur une cuve souterraine, à laquelle sont confrontés les pompiers cet après-midi. Selon le Lieutenant-Colonel Pontet, dans un premier temps pour stopper la fuite de GPL, il a fallu poser un bouchon de glace. Les sapeurs-pompiers devaient ensuite procéder à une opération dite de "dépotage" qui prend environ deux heures. Elle consiste à vider la cuve du carburant. Puis une fois la cuve vidée de liquide, il faut la dégazer. Pour cette étape, ils doivent effectuer une opération de "torchage". Le but étant de faire redescendre la pression de 6 bars, au niveau de la pression atmosphérique. Elle peut provoquer une flamme de plusieurs mètres. Cette intervention pourrait durer jusqu'en début de soirée. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers pompiers police société sécurité