Lyon. Un individu interpellé pour une vingtaine d'incendies de voitures dans des parkings

L'incendiaire d'une vingtaine de véhicules dans des parkings souterrains de l'agglomération lyonnaise vient d'être arrêté. Il a reconnu les faits.

(photo illustration)
(photo illustration) © JF. SOUCHET / MaxPPP
Un lyonnais de 52 ans suspecté d'avoir commis une vingtaine d'incendies de véhicules dans des parkings souterrains de l'agglomération lyonnaise a été arrêté après plusieurs mois d'enquête. Il est déféré ce jeudi 30 juillet 2020 au parquet du tribunal judiciaire de Lyon, en vue de l'ouverture d'une information judiciaire.
 

Il brûlait les voitures pour dissimuler ses larcins

Entre décembre 2019 et juillet 2020, 29 incendies de véhicules ont eu lieu dans des parkings souterrains de résidences des 3e et 6e arrondissements de Lyon et de Villeurbanne. Les véhicules incendiés étaient la plupart du temps de mêmes modèles (marques françaises) et avaient tous été dérobés quelques jours auparavant sur la voie publique.
Les enquêteurs de la Sûreté Départementale du Rhône ont remonté la piste jusqu'à un parking souterrain du quartier du Tonkin, rue Hanoi, à Villeurbanne où les véhicules étaient en partie démontés. Ils étaient ensuite acheminés dans des résidences environnantes, où ils étaient mis à feu.
Les policiers repèrent la présence d'un véhicule volé et faussement immatriculé sur certains incendies. Les examens scientifiques entrepris sur certains objets retrouvés à l'intérieur de ce véhicule amènent à orienter les soupçons des enquêteurs sur un individu défavorablement connu des services de police, notamment pour des faits de vols de véhicules.
Cet individu est dès lors activement surveillé par les enquêteurs, renforcés pour cela par le groupe d'appui opérationnel de la Sûreté Départementale.
Il est interpellé le mardi 28 juillet par les policiers du GAO de la Sûreté Départementale. Les différentes fouilles et perquisitions permettent de découvrir deux box configurés en garage clandestin, et de saisir entre autres de nombreux calculateurs de démarrage de véhicules.
Lors de sa garde à vue, ce lyonnais de 52 ans, condamné par le passé à une peine de 5 années d'emprisonnement pour des trafics de véhicules volés, reconnaissait être l'auteur des vols de véhicules, et de leur incendie visant à faire disparaître ses traces.
Une information judiciaire est ouverte.

Au-delà des véhicules, les dommages collatéraux sont conséquents

Ces incendies ont nécessité l'engagement d'importants moyens de secours, et à plusieurs reprises l'évacuation en pleine nuit des résidents, incommodés par les dégagements de fumées. La chaleur dégagée par certains foyers a pu fragiliser la structure de certains des bâtiments, suscitant l'angoisse parmi les riverains et engendrant un préjudice financier particulièrement élevé.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité incendie faits divers justice