Lyon : "Je suis un exilé forcé", l'universitaire Tuna Altinel ne peut plus utiliser son passeport en Turquie

Publié le
Écrit par Ana K.

Alors que Tuna Altinel avait récupéré son passeport à l'issue d'une décision favorable du tribunal administratif, l'état turc a fait appel. La cour d'appel vient d'annuler la décision prise en première instance. L'universitaire ne peut plus utiliser son passeport en Turquie.

Une requête devant la Cour Constitutionnelle de Turquie, c'est le seul recours qu'il reste à Tuna Altinel pour avoir la possibilité d'utiliser son passeport en Turquie. 

Sa compagne, sa famille devront venir en France pour revoir Tuna, l'universitaire est devenu personae non grata dans son pays. 

Un enfer et 2 ans de purgatoire en Turquie 

En juin 2020, le maître de conférences à l'université Lyon 1, s'était retrouvé emprisonné par le régime turc. 

En France, à Lyon, ses collègues, ses élèves se sont mobilisés et un comité a été créé pour réclamer sa libération. 

Incarcéré pour avoir participé à une réunion sur les kurdes en France, Tuna Altinel a été poursuivi pour "appartenance à une organisation terroriste" .

Il est ensuite resté en liberté provisoire sur le sol turc où dès le mois de juillet 2020, son procès s'ouvrait.

Acquitté par la justice turque, Tuna  a été contraint de rester en Turquie.

Un passeport non valide en Turquie

Apres être resté 2 ans en Turquie, Tuna Altinel a enfin pu revenir en France et retrouver sa chaire de mathématique à Lyon quand son passeport lui a été restitué.

Il n'a, en revanche, plus le droit de s'en servir, du moins pour retourner en Turquie. La plus haute juridiction turque doit statuer sur cette décision.

"Je suis un exilé forcé" explique le professeur.

Son avocat prépare une requête pour la Cour Constitutionnelle, avant de saisir la Cour Européenne des Droits de l'Homme.