Lyon : le menu unique sans viande dans les cantines scolaires fait polémique et prend une ampleur nationale

La municipalité de Lyon a décidé de mettre en place, à partir de ce lundi 22 février, un menu unique sans viande (mais avec du poisson et des oeufs) pour fluidifier les repas dans les cantines scolaires. Le ministre de l'Intérieur, Géralrd Darmanin crie au scandale.

Le menu unique de la municipalité de Lyon fait polémique
Le menu unique de la municipalité de Lyon fait polémique

L’adjointe à l’Education de la Ville de Lyon, Stéphanie Léger, avait annoncé à ses élus, la mise en place d’un repas unique, ''sans viande'', mais avec du poisson dans les écoles à partir de ce lundi 22 février. Cette décision a été prise pour tenir en compte du protocole sanitaire et pour fluidifier la prise des repas par les enfants.
Mais depuis ce samedi soir, cette décision locale prend des proportions nationales. Chacun y va de son commentaire. Le ministre de l'Intérieur parle "d'une idéologie scandaleuse"

Invité de notre journal régional ce dimanche soir, Grégory Doucet a répondu à la polémique : ''J’ignorais que le ministre de l’Intérieur était aussi ministre des cantines scolaires. On a déjà un ministre de l’Education Nationale qui nous a pondu un protocole sanitaire très exigeant. Nous avons dû adapter notre organisation dans les cantines de manière à respecter scrupuleusement le protocole''

Depuis ce samedi soir, c’est par réseaux sociaux interposés que les échanges se sont faits.
Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui dénonce ''une idéologie scandaleuse'' a tweeté ces propos : '' En plus de l'insulte inacceptable aux agriculteurs et aux bouchers français, on voit bien que la politique moraliste et élitiste des Verts exclut les classes populaires. De nombreux enfants n'ont souvent que la cantine pour manger de la viande''

Des propos qui, forcément ont fait réagir le maire de Lyon, Grégory Doucet…Lui aussi a tweeté…une longue réponse…Il n'a pas manqué de rappeler la mesure ''exceptionnelle'' qu'il prend avec ces menus 100% sans viande avait déjà été mise en place, lors du premier confinement par Gérard Collomb. Gérard Collomb, ancien maire de Lyon, ancien ministre de l'Intérieur, ancien socialiste devenu LREM en 2017.


''On ne vous a d'ailleurs pas entendu tenir ces propos à Gérard Collomb, membre de votre famille politique et qui avait pris exactement la même mesure lors de la première vague. Alors que nous garantissons un repas équilibré à tous nos écoliers, des milliers d'étudiants attendent vos mesures. N'hésitez pas à prêter un regard pour eux. Pour ceux qui s'interrogent sincèrement sur cette mesure, l’adjointe à l'éducation de la municipalité a déjà répondu au pourquoi de cette mesure. Vous trouverez ici la politique que nous menons pour une alimentation durable & locale et l'encouragement de repas plus "végétaux" qui va dans le sens stratégie du "plan protéines végétales" de votre gouvernement. Mais vous l’ignorez surement''.


Quelques heures plus tard c’est le ministre de l’Agriculteur qui s’en mêle. Lui aussi a tweeté et a saisi le Préfet du Rhône.'' Arrêtons de mettre de l’idéologie dans l’assiette de nos enfants !, écrit-il. Donnons-leur simplement ce dont ils ont besoin pour bien grandir. La viande en fait partie''.

Les agriculteurs et les éleveurs du Rhône eux aussi font partie des débats. Ils ont prévu de manifester, de longue date, ce lundi 22 février, à Lyon. Ils dénoncent un ''désengagement de l'Etat dans plusieurs dossiers et la décision du Maire de Lyon d'imposer un repas sans viande dans les écoles de la ville''

Les éleveurs du Rhône, très remontés, ont demandé a être reçus par le maire de Lyon, Grégory Doucet au sujet du menu sans viande, qui devrait être en place pour les sept semaines à venir au moins.
Ce dimanche soir, sur notre antenne, il leur répond : ''Quant aux éleveurs, nous travaillons déjà avec eux. Nous continuerons à travailler avec eux. Ma priorité c’est de faire en sorte que dans les cantines, dans les restaurants scolaires, il y a de plus en plus de viandes, bovines, porcines…de viandes locales. Je veux travailler avec les éleveurs qui sont installés autour de Lyon pour avoir de la qualité dans nos restaurants scolaires''.

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, lui n'a pas tweté mais a longuement réagi sur sa page facebook, dénonce ''au-delà de la provocation, une forme d'hypocrisie'' des Verts et de l'extrême gauche et regrette que "que l'épidémie ait bon dos''.

Pour Grégory Doucet qui défend son menu unique. ''C'est une question de praticité. Le préfet a été saisi. Il est souverain et il se prononcera''.

durée de la vidéo: 02 min 44
Menu sans viande : G. Doucet réagit au micro de Xavier Rolland et Paul Thiry


A Lyon, ce sont quelque 29 000 élèves qui déjeunent dans les cantines scolaires.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rentrée scolaire éducation société politique